18 établissements médicaux attaqués en Syrie depuis le 26 décembre - UOSSM FRANCE

18 établissements médicaux attaqués en Syrie depuis le 26 décembre !

Banniere_NB_attaque_fin_dec_2017.jpg

Au moins 18 établissements médicaux ont été attaqués depuis le 26 décembre, majoritairement par des raids aériens. Depuis le début de l’année 2018, 5 soignants ont été tués et plus de 20 ont été mutilés et blessés. Ces deux dernières semaines, des armes chimiques (chlore et phosphore blanc) ont été utilisées à la Ghouta Orientale, Idleb et Hama. Cela doit s'arrêter !

Ce que vous pouvez faire :

1/ Partagez sur Facebook et Twitter 
- 18 établissements médicaux ont été ciblés en Syrie depuis le 26 décembre. La communauté internationale doit agir : investiguer, arrêter les bombardements ! @UN @EmmanuelMacron @Theresa_may @RealDonaldTrump @JustinTrudeau #Syria #NotATarget

- Les civils à Idleb continuent de mourir à cause des raids aériens. Si Idleb tombe, les civils n’auront nul part où aller. La communauté internationale doit agir ! @EmmanuelMacron @Theresa_may @RealDonaldTrump #with_Idlib 

2/ Soutenir l’UOSSM pour aider à la reconstruction des hôpitaux et établissements médicaux en Syrie.

>> Faites un don maintenant <<

-

Recensement des attaques contre les hôpitaux depuis le 26 décembre 2017 

Le 18 janvier 2018
Une banque du sang à Saraqeb a été ciblée par des raids aériens qui ont fait des dommages considérables, la mettant hors service.

Le 8 janvier 2018
A 15:35, un hôpital chirurgical de Kafr Zeita à Hama, a été frappé par un raid aérien, le mettant hors service, sans faire des victimes. L’établissement offre environ 929 consultations, 36 chirurgies majeures et prend en charge 78 patients et 35 cas de blessures de guerre par mois. 
A 03:20, le Dr. Ahmad Al-Shehada, sa femme et sa belle mère ont été tués dans un raid aérien à Jarjanaz, dans la région d’Idleb. Sa soeur et ses 4 enfants ont été blessés.

Le 7 janvier 2018
Le centre de santé primaire d’Al-Teh a été frappé par un raid aérien le mettant hors service.
A 06:45, le centre de santé d’Abou-Doure à Idleb a été mis hors service à la suite d’une explosion qui a causé des dommages matériels importants. Un médecin a été blessé.

Le 6 janvier 2018
A midi, un centre de santé à Harasta, près de Damas, qui offre environ 4600 consultations par mois, a été ciblé par un raid aérien le mettant hors service.

Le 5 janvier 2018
L'hôpital Al-Magara à Kafr Zeita, Hama a été ciblé par un raid aérien, le mettant hors service.
A 7:50, un centre de santé primaire à Heish, Idleb, a été frappé par un raid aérien faisant des dommages matériels. L’établissement qui offre environ 5700 consultations et prend en charge environ 27 accouchements par mois, a été mis hors service.

Le 4 janvier 2018
Un soignant a été blessé suite à un bombardement d’artillerie à Arbin, près de Damas.

Le 3 janvier 2018
A 11:30, et pour la troisième fois en une semaine, la maternité Al-Salam et l'hôpital pédiatrique de Maarat Al-Nouman à Idleb, ont été ciblés par un raid aérien qui a causé des dommages matériels at a fait au moins un mort parmi les patients, ainsi que plusieurs blessés. Le Dr. Bashar Youssef, qui est le seul pédiatre à l'hôpital et directeur de l’unité de soins intensifs, a été également blessé. L’établissement a été évacué et mis hors service. Il s’agit de la seule maternité à Maarat Al-Nouman, qui soigne environ 500 000 personnes et offre 8200 consultations et 12 chirurgies majeures en moyenne chaque mois. 

Le 2 janvier 2018
At 5 pm, The Al Magara Cave Hospital (surgical) in Kafr Zeita, Hama,
was impacted by 3 airstrikes. The attack resulted in structural damage. No casualties were reported and the facility went out of service. The surgical hospital provides services to a catchment area of 50,000 a month, with 7,000 monthly beneficiaries, and provides 150 surgeries a month. UOSSM supported the emergency department of the hospital. 
A 17h, l’hopital Al-Magara à Kafr Zeita dans la région de Hama a été frappé par 3 raids aériens, ce qui a causé des dommages matériels sans faire des victimes, l'hôpital a été par la suite mis hors service. 7000 personnes bénéficient des services de santé de cet établissement situé dans une zone de près de 50 000 habitants, et 150 opérations chirurgicales sont réalisées sur place chaque mois. L’UOSSM soutient le département d’urgences de l'hôpital.


Le 31 décembre 2017
A 14:30, le centre de santé primaire à Harasta (Ghouta Orientale), a été ciblé par un raid aérien. L’attaque a causé des dommages matériels mineurs et a fait 2 blessés parmi les soignants, l’établissement reste fonctionnel.
A 12:55, l'hôpital Al-Salam à Maarrat Al-Nouman, Idleb, a été ciblé par un raid aérien faisant des dommages matériels mineurs. L’établissement est toujours fonctionnel.

Le 30 décembre 2017
A 15:25, un entrepôt médical à Maarat Al-Nouman, Idleb, a été frappé par des barils d’explosifs, ce qui a causé des dommages matériels et une destruction des équipements médicaux et des médicaments, sans faire des victimes. L’établissement a été mis hors service.
Un soignant d’un hôpital à la Ghouta Orientale a été tué suite à un bombardement d’artillerie à Harasta.

Le 29 décembre 2017
A 22:10, un hôpital à Darra a été frappé par un bombardement d’artillerie, qui a causé des dommages matériels mineurs sans faire de victimes endommageant un véhicule médical. L’établissement reste fonctionnel.

Le 28 décembre 2017
A 10:30, un centre de santé primaire à Maarat Al-Nouman, Idleb, a été frappé par un baril d’explosifs, ce qui a détruit plusieurs portes et fenêtres, le mettant hors service.
Une femme a été tué et 3 enfants ont été blessés suite à cette attaque.
A 14:10, un hôpital à Kafr Zeita à Hama a été frappé par un raid aérien, qui a causé des dommages matériels mineurs sans faire des victimes, l'établissement reste fonctionnel.
L'hôpital offre 929 consultations et 36 opérations chirurgicales, et reçoit 78 patients et 35 cas de blessures de guerre chaque mois.

Le 26 décembre 2017
A 11:40, un hôpital à Kafr Zeita à Hama a été frappé par un raid aérien, qui a causé des dommages matériels mineurs sans faire des victimes. L’établissement a été temporairement mis hors service. Chaque mois, l’hôpital offre 860 consultations et 30 opérations chirurgicales majeurs en moyenne, et reçoit 90 patients ainsi que 19 cas de blessures de guerre.

Le 26 décembre 2017
A 12:50, un hôpital à Khan Sheikhoun à Idleb a été frappé par un raid aérien, ce qui a causé des dommages matériels mineurs sans faire des victimes, mettant l’établissement hors service. Chaque mois, l’hopital offre 736 consultations et 39 opérations chirurgicales majeurs en moyenne, et reçoit 34 patients et 8 cas de blessures de guerre.

Mobilisez-vous, soutenez le personnel médical en Syrie :

FAITES UN DON, SAUVEZ DES VIES ! <