5 Avril 2017 - UOSSM FRANCE

5 avril 2017 - Le Monde - En Syrie comme au Yémen, la santé publique utilisée comme arme de guerre

ENTRETIEN - « Le ciblage des soignants s’explique par le fait qu’ils sont des témoins neutres et plus crédibles que des manifestants ou des opposants au régime.

ENTRETIEN - « Le ciblage des soignants s’explique par le fait qu’ils sont des témoins neutres et plus crédibles que des manifestants ou des opposants au régime. Ils sont les mieux placés pour confirmer les exactions », souligne le docteur Ziad Alissa, anesthésiste-réanimateur installé en France depuis la fin des années 1990, et président de l’UOSSM. Il raconte pour Le Monde comment deux jeunes médecins qui transportaient des pansements dans leur sac ont été brûlés vifs, comment on en a tellement torturé un autre qu’il n’a été identifié que grâce à ses prothèses dentaires.