ATTAQUES AU GAZ DU 16 MARS 2015 - UOSSM FRANCE

ATTAQUES AU GAZ DU 16 MARS 2015

11069264_962348147117982_3989630406651154728_n

le rapport du gouvernorat d’Idlib

Lundi 16 mars à 20H30, un hélicoptère est entendu au dessus de la localité de Qmenass suivi d’un bruit d’explosion. A 20H45, les premiers cas arrivent à l’hôpital de Sarmine en provenance du village de Qmenas, à 5 km à l’ouest de Sarmine. L’hôpital recevra en tout 70 personnes dont 20 des quartiers Ouest de Sarmine. Tous présentaient des signes d’intoxication au gaz, les cas étaient de gravité variable. Après un nettoyage à l’eau, il leur a été administré un traitement à l’oxygène, les cas plus graves ont été traités avec des injections d’atropine.

Pendant la prise en charge des patients, nous avons entendu un bruit d’hélicoptère suivi du bruit de l’explosion de deux barils dans les quartiers est et sud de Sarmine. A 22H52, nous avons reçu 30 personnes avec des signes sévères d’intoxication au gaz similaires aux précédents. Des secouristes de l’hôpital figuraient parmi les patients. Ils ont été touchés alors qu’ils tentaient de sauver les membres d’une famille coincée sous les décombres de leur maison. N’étant pas équipés de combinaison résistante aux matières dangereuses, les agents ont été intoxiqués.

La famille n’a pu être sauvée. 5 personnes de la famille Waleb sont décédés d’asphyxie après leur arrivée à l’hôpital, dont 3 enfants de 1, 2 et 3 ans. Les secouristes souffraient de brûlures des yeux, brûlures des voies respiratoires, et de vertiges. Un membre de l’équipe de l’hôpital avait des symptômes graves, il a été traité par atropine et par oxygène avec hydrocortisone