Bilan desastreux des attaques d’avril - UOSSM FRANCE

OMS : Bilan désastreux des attaques d’avril sur les systèmes de santé en Syrie

Sans_titre.jpg

L’OMS dresse un bilan alarmant des multiples attaques qui ont eu lieu sur les régions d’Idleb, d’Hama, de Damas et de Deraa au cours du mois d’avril. On y dénombre pas moins de 29 attaques contre des systèmes de santé, dont 22 ont été vérifiées et 7 sont en cours de vérification.  

Sur ces 22 attaques, 20 ont directement ciblé des structures de santé, entraînant leur destruction totale. C’est notamment le cas pour 3 hôpitaux spécialisés en chirurgie et en maternité ou encore 2 unités médicales.

La région d’Idleb a été la plus durement touchée avec 14 attaques. Vient ensuite le Nord d’Hama avec 4 attaques. Enfin, les régions de Deraa et Damas comptabilisent respectivement 2 attaques.

Des chiffres alarmants qui continuent d’augmenter

  • À Idleb, 7 hôpitaux ont été attaqués (dont un à deux reprises) : 2 hôpitaux spécialisés, 3 centres de santé primaire, 2 points médicaux et un système d’évacuation. Pas moins de 10 ambulances ont été perdues au cours d’une seule et même attaque.
  • À Hama, ce sont 3 hôpitaux et 1 centre d’évacuation qui ont été attaqués.
  • À Deraa, 1 hôpital a été attaqué et 1 technicien de laboratoire a perdu la vie alors qu’il était en déplacement entre les villes d'Abtaa et Sheikh Maskin.
  • Enfin, dans la région de Damas, 1 hôpital a été attaqué et un personnel paramédical a été tué au cours d'attaques aériennes.

Au total, ces attaques ont entraîné la mort d'au moins 20 personnes, dont 9 personnels de santé (6 à Idleb, 2 à Deraa et 1 dans la région de Damas) et ont blessé 23 personnes, dont 18 employés de santé (14 à Idleb, 2 à Hama et 2 à Damas). Et ces chiffres ne cessent d’augmenter alors que 7 structures doivent encore être évaluées par l’OMS.

Interruption des services de santé

L’infrastructure médicale est complètement paralysée et des milliers de personnes se retrouvent sans accès à des soins médicaux. Les installations touchées assuraient en moyenne et par mois :

-          Plus de 23 600 consultations

-          Près de 500 suivis et soutien de cas en traumatologie

-          Près de 4 600 opérations majeures

-           Près de 1 720 admissions

-          Plus de 450 accouchements

 Action de l’UOSSM sur le terrain : témoignages en direct le 23 mai 2017 à Paris 

C'est pourquoi, après ce mois d'avril 2017 particulièrement dévastateur, l'UOSSM se mobilise et tire la sonnette d'alarme face à ces crimes de guerre. L’urgence continue en Syrie et, plus que jamais, la catastrophe humanitaire et sanitaire du pays est d'actualité. C’est dans ce contexte que l'UOSSM organise, le mardi 23 mai 2017, la seconde édition de notre rencontre « What’s up doc’ for Syria ? #2 » dédiée à la situation humanitaire et médicale en Syrie autour de deux thèmes :

-          Le ciblage des hôpitaux et des personnels de santé 

-          Un focus sur les femmes soignantes (gynécologues, sages-femmes...) face au conflit

Cette soirée sera ponctuée de témoignages exclusifs du terrain avec des médecins de retour de mission humanitaire et un live avec des soignantes en Syrie. 

En effet, le Dr. Zouhair Lahna, vient de terminer en avril une formation auprès des sages-femmes et gynécologues en Syrie. Les Dr Raphaël Pitti et Ziad Alissa seront tout juste de retour après deux voyages exceptionnels en Syrie. L'un s'était déroulé en avril 2017 suite aux attaques chimiques de Khan Sheikhoun, le second, en ce moment même, pour l'inauguration du nouveau centre de formation de l'UOSSM dans le Nord-Est de la Syrie. Depuis 2011, l'UOSSM a formé plus 8000 médecins en Syrie.  

Entrée libre sur inscription ici

COVER_FACEBOOK_UOSSM_web_OK.jpg