BOMBARDEMENTS DU 21 AOUT DANS LA BANLIEUE DE DAMAS FORTE SUSPICION DUTILISATION DE GAZ SARIN - UOSSM FRANCE

BOMBARDEMENTS DU 21 AOUT DANS LA BANLIEUE DE DAMAS FORTE SUSPICION DUTILISATION DE GAZ SARIN

ch

 

Les premiers éléments récoltés sur le terrain accréditent une attaque aux gaz chimiques. Selon nos médecins de l’association en contact avec les médecins sur place, 1200 morts étaient documentés hier soir et 540 n’avaient aucune blessure apparente. Ceux-là, on peut les attribuer aux gaz. Ce chiffre va être affiné, les corps étant comptés et décrits, un à un.

213343366_syrie_lopposition_accuse_le_regime_dattaque_ch

L’interview sur France Inter du 22 août du Dr Oubeida Al Moufti d’AAVS sur les bombardements de l’armée régulière la nuit du 21 août 2013 dans la banlieue de Damas:

Oubaida Al moufti : “On peut parler de 540 à… par franceinter

Le reportage de TF1 du 20h, le jour de l’attaque, le 21 août:

http://www.wat.tv/embedframe/250410chuPP3r10738541

Syrie : les armes chimiques en ligne de mire sur WAT.tv

http://videos.tf1.fr/jt-20h/2013/syrie-les-armes-chimiques-en-ligne-de-mire-8251028.html

Un médecin face à l’horreur des armes chimiques

Le Dr Majed Abou Ali travaille dans un hôpital clandestin à Douma, dans la Ghouta, la banlieue de Damas visée par les frappes du 21 août 2013. Le responsable des relations entre 35 points de santé au sein du Bureau médical unifié raconte l’afflux de milliers de blessés et “la peur dans le regard des gens”.

http://tempsreel.nouvelobs.com/guerre-en-syrie/20130912.OBS6800/syrie-un-medecin-face-a-l-horreur-des-armes-chimiques.html