Hanine et Farah, le destin ordinaire de deux soeurs victimes de la guerre en Syrie. - UOSSM FRANCE

Hanine et Farah, le destin ordinaire de deux soeurs victimes de la guerre en Syrie.

hanine_et_farah_final.png

Début octobre 2016, dans la banlieue d’Idleb en Syrie, la famille de Hanine et Farah est victime d’une attaque aérienne sur leur maison. Leur père est mort. Farah et Hanine sont gravement blessées. Elles doivent être opérées et transférées au plus vite. Hanine, 10 ans, faute de moyens médicaux a dû être amputée de sa jambe. Le diagnostic de Farah était très compliqué. Elle risquait aussi de perdre sa jambe

Le 21 octobre 2016, une mission humanitaire de médecins se rendait dans un des hôpitaux de l’UOSSM en Syrie où sont hospitalisées Farah et Hanine. Le Dr David Nott, chirurgien britannique de pointe accompagné par les médecins anesthésiste français Dr Raphaël Pitti et Dr Ziad Alissa, mèneront une opération délicate et lourde de chirurgie reconstructrice par lambeauxmusculo-cutanés.  La jambe de Farah sera sauvée. Elle est très affaiblie mais elle pourra à nouveau remarcher. Sans cette mission humanitaire de médecins internationaux, Farah aurait perdue sa jambe. Leur petit frère Mahiedine de 5 ans se porte bien. Faute de lits, il dort à même le sol sur un matelas. La famille est en attente de nouvelles de leur grande soeur Marah transférée en Turquie pour une complication neurologique.

Le même jour, 10 malades ont été opérés par l’équipe de médecins de l’UOSSM pour 12 heures d’opérations consécutives.  

Mission humanitaire et formation des médecins en Syrie

Cette mission humanitaire exceptionnelle en Syrie composée de notre équipe de 4 médecins : Dr Ziad Alissa, Dr Raphaël Pitti, de l'UOSSM France, Dr David Nott de The David Nott Foundation et Dr Mounir Hakimi, a permis de traiter les cas les plus graves de l'hôpital. En effet, face à la déliquescence du système de santé en Syrie, certaines opérations ne peuvent être pratiquées que par des chirurgiens confirmés qui sont peu nombreux aujourd'hui sur le terrain.

Pour pallier à ce manque, l'UOSSM développe depuis sa création un pôle formation à destination du personnel médical en Syrie. L'éducation, la transmission sont les clés pour reconstruire un système de santé stable et pérenne. Le 18 et 19 octobre 2016 à Gaziantep en Turquie, nous menions avec nos partenaires du SBOMS, le bureau syrien des spécialités médicales, la première conférence nationale sur la formation des médecins en Syrie à la faculté de médecine de Gaziantep. L'objectif était de préparer au mieux la formation des médecins en zones de guerre en Syrie. Plus encore que l'urgence, l'UOSSM souhaite reconstruire le système de santé en Syrie alors qu'après 5 ans de guerre 70% des structures de santé ont été détruites.

 conference_formation_UOSSM_Gaziantep.jpg


  Du 20 au 22 octobre 2016 se tenait à Gaziantep en Turquie une formation à la chirurgie de guerre menée entre autre par le Dr David Nott, le Dr Raphaël Pitti, le Dr Ziad Alissa ainsi que plusieurs médecins internationaux et syriens. 33 médecins venus de Syrie à la faculté de médecine de Gaziantep ont pu apprendre les techniques de chirurgie en temps de guerre pour faire face aux conditions difficiles qu'ils connaissent à l'heure où les bombardements sont quotidiens. 

#Syrie #SOSMédecinsSyrie

  formation_chirurgie_David_Nott_UOSSM.jpg

 

je_fais_un_don_je_sauve_des_vies_en_Syrie.png

 

 

 

 

 

 

Showing 1 reaction

  • published this page in Les news 2016-11-10 11:54:05 +0100