L'hôpital Thawrat Al-Karama à l'ouest d'Alep mis hors service, le huitième en deux semaines dans le nord de la Syrie - UOSSM FRANCE

L'hôpital Thawrat Al-Karama à l'ouest d'Alep mis hors service, le huitième en deux semaines dans le nord de la Syrie

Banniere_NB_attaques_fin_septembre.png

L'hôpital Thawrat Al-Karama à l'ouest d'Alep, soutenu par l'UOSSM, a été la cible d'attaques vendredi 29 septembre à midi, heure locale. L’établissement a subi des dommages mineurs mais a été maintenu hors service par crainte d'une nouvelle attaque. Deux soignants ont été blessés. 

Thawrat Al-Karama fournit des services vitaux de santé pour les habitants de la région. C'est le huitième hôpital à être mis hors service par des attaques aériennes en à peine deux semaines dans le nord de la Syrie. Cette attaque survient après la mort de deux infirmiers, mardi à l'est de Ghouta suite à un raid aérien contre le centre de rééducation neuro-périnéale de SAMS (Syrian American Medical Society).

Des frappes aériennes à répétition dans une zone déjà dévastée par la guerre 

Selon le Dr. Ziad Alissa, président de l'UOSSM : « Il y a une augmentation alarmante des attaques aériennes au nord de la Syrie et ses alentours. Aucune mesure n'est prise pour protéger les hôpitaux et leurs personnels. Alors même qu'il est clair que ces attaques ciblent volontairement les établissements médicaux et qu'il s'agit d'une stratégie de guerre totalement calculée. » 

Il ajoute que « Cette nouvelle vague d’attaques, perpétrée dans la zone de désescalade en Syrie, est menée dans le but de nuire à la capacité de la société civile à sauver des vies sur les territoires hors contrôle gouvernemental. Il est essentiel que la communauté internationale prenne des mesures pour mettre fin à ces attaques et affiche son soutien aux acteurs du terrain qui sauvent des vies et répondent aux besoins des citoyens. »

En réponse à ces perpétuelles attaques sur les établissements médicaux en Syrie, une coalition d’organisations médicales, humanitaires et associatives se sont associées à notre ONG pour dénoncer le ciblage des hôpitaux et du personnel médical en Syrie et pour rendre hommage aux plus de 732 soignants tués depuis le début du conflit syrien.

Découvrez la campagne Doctors in Danger : www.doctorsindanger.com.

Vous aussi mobilisez-vous, dénoncez le ciblage du personnel médical en Syrie grâce à notre pétition :

Je signe la pétition