L'UOSSM récompensée par une subvention pour son innovation en matière d'énergie solaire - UOSSM FRANCE

L'UOSSM récompensée par une subvention pour son innovation en matière d'énergie solaire

Banniere_NB_(3).jpg
-
Le mardi 25 septembre, l’UOSSM a reçu une subvention de 250 000 $ du « Grand Challenges Canada » pour son projet HIRS (Health Integrated Resilience System), qui a pour objectif de combiner énergie solaire, ambulances électriques et télémédecine afin de mieux atteindre et servir les patients dans les zones de conflit. Motivé pars les dures réalités du terrain, ce projet a pour objectif de face faire aux contraintes propres à la plupart des zones de conflit. 

Par exemple, l’achat de carburant. En Syrie, c’est extrêmement dangereux et coûteux, pourtant c’est une denrée primordiale pour le fonctionnement des hôpitaux : sans carburant, la structure de santé et ses équipements (incubateurs, ambulances) ne peuvent plus fonctionner et la vie des patients est menacée. Être dépendant du carburant, bien souvent contrôlé par des groupes armés, c’est aussi perpétuer le cycle de la violence dans le pays et l’économie de guerre. Pour contrer cette dépendance, quelle meilleure solution que l’énergie solaire ?  

Le projet HIRS est une extension du projet « Syria Solar » , un système pilote d’énergie solaire installé sur notre hôpital principal, le plus grand du nord de la Syrie. En mai 2017, l’UOSSM y a installé 480 panneaux solaires, permettant d’économiser plus de 7 000 litres de carburant par mois. Au vu du succès de ce projet pilote, divers partenaires envisagent d’installer l’énergie solaire dans une quarantaine de structures médicales dans le nord de la Syrie d’ici à l’été 2019.

Le projet HIRS a également pour vocation de développer la télémédecine, afin de combler le manque de personnel médical et de formations qui leur sont adaptées dans les zones de conflit. En Syrie toujours, de nombreux soignants ont fui les violences et le ciblage systématique des hôpitaux et 798 d’entre eux ont été tués. « En intégrant la télémédecine dans les hôpitaux et les cliniques, notre personnel peut communiquer instantanément et obtenir le soutien nécessaire des médecins et des spécialistes du monde entier. » a déclaré le Dr Monzer Yazji, cofondateur de l’UOSSM International et porteur du projet au Canada.
-
Une fois ce système de résilience à trois composantes (combinant énergie solaire, véhicules électriques et télémédecine) développé et mis en œuvre, les résultats de son application sur le terrain seront collectés et partagés via une plateforme open source. L’UOSSM a espoir de faire de ce projet un exemple dans le renforcement de système de santé pour les communautés locales victimes de conflit dans le monde entier.
IMG_6851.JPG
-
Le projet a été présenté publiquement le mardi 25 septembre lors de la conférence Concordia à New York, par le Dr Monzer Yazji. L'initiative « Créer l’espoir dans un conflit : un grand défi humanitaire » résulte d’un partenariat entre l’Agence américaine pour le développement international, le Département britannique pour le développement international (DFID) et le Grands Défis Canada. Le but est de récompenser les innovations qui sauvent ou améliorent la vie des personnes les plus vulnérables et les plus difficiles à atteindre, touchées par les crises humanitaires résultant de conflits. 615 innovations de 86 pays différents ont candidaté et 5 millions de dollars ont été alloués collectivement à 23 candidats parmi cette sélection, dont l’UOSSM. 
-
IMG_6850.JPG image1-21.jpeg
-