LA DESTRUCTION DES HOPITAUX UNE ARME DE GUERRE - UOSSM FRANCE

LA DESTRUCTION DES HOPITAUX UNE ARME DE GUERRE

4416640_7_430c_l-hopital-dar-al-chifa-a-alep-bombarde_70ac5363ddf0a2493a0dfa9b2eac2102

L’hôpital Dar Al-Chifa, à Alep, bombardé à plusieurs reprises par l’aviation syrienne en 2012

Voir la vidéo

Pour la première fois depuis le début du conflit en Syrie, un rapport met en lumière, dates et chiffres à l’appui, l’entreprise de destruction du système de santé syrien par les forces gouvernementales dans le cadre de sa lutte contre la rébellion.

 En 3 ans, le régime syrien a détruit près de la moitié des hôpitaux et a entraîné la mort de plus de 460 professionnels de santé, dénonce un rapport de l’ONG Physicians for Human Rights,PHR.

Selon le rapport de PHR, près de la moitié des hôpitaux ont été partiellement ou totalement détruits et 93% des ambulances ont été endommagées ou mises hors d’état. Pour cette ONG, ces attaques systématiques représentent une violation des conventions de Genève et constituent un crime contre l’humanité. 

« Le conflit syrien est la pire démonstration de la destruction du système de santé utilisée comme arme de guerre ». Ces mots sont ceux de Donna McKay, directrice de l’ONG américaine Physicians for Human Rights. Selon les données de PHR, 90% de ces attaques ont été commises par forces du régime syrien.

 L’ONG réclame la saisine de la Cour Pénale Internationale et appelle à l’entrée immédiate de convois humanitaires dans les secteurs tenus par l’opposition, en application de la résolution 2139 du Conseil de sécurité des Nations unies, restée lettre morte depuis son vote en février 2014 comme toutes les résolutions votées sur la Syrie.

Voir Le Monde

Lire aussi dans Pourquoidocteur.fr 

La carte interactive des attaques sur le personnel médical 

Lire aussi sur notre site le bombardement d’un l’hôpital à Al Bab
http://www.aavs-asso.org/laviation-syrienne-a-bombarde-lhopital-de-fortune-dans-la-ville-al-bab/