COVID-19 : formation pour le personnel soignant en Syrie

La formation continue du personnel soignant fait partie intégrante de l’ADN de l’UOSSM France. De la médecine d’urgence à la gestion des attaques chimiques, l’arrivée de la COVID-19 en 2020 en Syrie fut un enjeu majeur des derniers mois pour éviter une véritable catastrophe sanitaire.Création de centres d’isolements, accès aux équipements médicaux et médicaments, formation sur la gestion des patients atteints de la COVID-19 etc. L’UOSSM France a mené de multiples actions pour pallier le manque d’accès aux soins et limiter les risques de propagation et d’aggravation des cas les plus critiques. Lire plus

L'extrême pauvreté, conséquence d'une décennie de guerre en Syrie

La crise économique n’a fait qu’aggraver le sort de la population syrienne.Le prix des denrées alimentaires et des médicaments flambe, et les familles ne parviennent plus à subvenir à leurs besoins vitaux. Les centres de santé primaires de l'UOSSM France permettent l'accès aux soins et aux médicaments pour tous, comme Mona qui y vient pour suivre l'évolution de son bébé de 4 mois. L'histoire de Mona, jeune femme syrienne de 35 ans, est malheureusement commune en Syrie. Lire plus

Extension du mécanisme d'aide transfrontalière de l'ONU en Syrie

En 2021, 13,4 millions de personnes ont besoin d’une assistance humanitaire, dont la moitié sont des enfants. Aujourd’hui, l’aide humanitaire des ONG et des agences internationales sont les seules pourvoyeuses des besoins fondamentaux des populations civiles. Cette aide humanitaire est aussi grandement entravée par le maintien précaire des couloirs humanitaires vers la Syrie. En juillet 2014, la résolution 2165 adoptée à l’unanimité, permettait aux agences humanitaires des Nations Unies et leurs partenaires, d’acheminer de l’aide humanitaire sans l’autorisation préalable des autorités syriennes. Lire plus

A la découverte de la banque de sang soutenue par l'UOSSM France

Thalassémie, hémophilie, leucémie... L'accès aux soins pour la population syrienne victime de pathologies nécessitant des transfusions sanguines est  désastreux compte tenu des systèmes de santé actuels. La banque de sang de Raqqa, soutenue par l'UOSSM France, est la seule disponible dans la région garantissant un accès aux soins gracieux. Lire plus

Diabète en Syrie : un fléau répandu mais un accès difficile aux soins

Hussein, 55 ans, vit dans le nord de la Syrie et souffre de diabète et d’hypertension artérielle. Grâce à nos agents de santé communautaires qui sillonnent le pays pour rencontrer les populations difficiles d’accès, Hussein a découvert qu’un centre de santé gratuit se trouvait proche de chez lui. Il est soigné dans le centre de santé primaire, dans la région de Raqqa. Les médecins sur place sont à l’écoute de ses besoins, et assurent un suivi efficace de l’évolution de son état de santé toutes les semaines. Lire plus

Attaque du 12 juin 2021 sur l'hôpital Al-Shifa dans la ville d'Afrin

2286. C'est la résolution votée depuis 2016 par le Conseil de Sécurité de l'ONU, visant à protéger le personnel de santé et les hôpitaux lors de conflits armés. Le 12 juin dernier,  l'hôpital Al-Shifa dans la ville d'Afrin a été pris pour cible. Cette attaque aérienne a entraîné la mort d'une vingtaine de personnes, dont 4 soignants. Les dégâts matériels ont entraîné l'arrêt immédiat du service hospitalier. Lire plus

Cliniques mobiles : une solution pour traiter les maladies chroniques en Syrie

Rhatona, 60 ans, vit dans le nord de la Syrie.Comme beaucoup de syriens et syriennes, Rhatona est victime d'un maux des plus communs, mais pourtant tant oublié dans un contexte de conflit et de destruction des systèmes de santé : celui des maladies chroniques. Lire plus