Rama, une enfant sous l’état de siège à la Ghouta

Les enfants sont malheureusement en première ligne du conflit. 500 personnes ont besoin d’être évacuées dans la Ghouta orientale dont 167 enfants : « Pas un seul n’a pu être évacué au cours des deux derniers mois. Pas un seul. Neuf d’entre eux sont décédés. » – Jan Egeland, Conseiller spécial de l’Envoyé spécial de l’ONU pour la Syrie. Rama, 4 ans, en fait partie. Lire plus

Entendrez-vous l’appel de la Ghouta ? Grande campagne de mobilisation de l'UOSSM

L’histoire macabre d’Alep Est, l’an dernier, se répète aujourd’hui à la Ghouta. Il faut agir maintenant ! Dans l a Ghouta orientale, assiégée par le régime syrien depuis 2013, les enfants sont malheureusement en première ligne du conflit. 500 personnes ont besoin d’être évacuées dont 167 enfants : « Pas un seul n’a pu être évacué au cours des deux derniers mois. Pas un seul. Neuf d’entre eux sont décédés. » - Jan Egeland, Conseiller spécial de l’Envoyé spécial de l’ONU pour la Syrie. Rama, 4 ans, en fait partie. Lire plus

Retour en images sur la mission humanitaire inédite des médecins de l'UOSSM auprès des réfugiés Rohingyas

Depuis août 2017, environ 600 000 femmes, hommes et enfants Rohingyas sont passés au Bangladesh pour fuir les violences au Myanmar, formant la plus grande concentration de réfugiés au monde. Face à l’ampleur de la catastrophe humanitaire et sanitaire qui touche le pays, les médecins de l'UOSSM se sont rendus à Cox Bazar, du 18 au 22 novembre pour apporter aide et secours à ces populations privées d'accès aux soins. Lire plus

Les médecins de la Ghouta orientale submergés par l'afflux de blessés suite à une intensification des attaques

Les médecins et les centres médicaux de la Ghouta orientale sont submergés par l'afflux de blessés suite aux attaques de plus en plus intenses sur la région. On dénombre plus d’une centaine de frappes aériennes visant des zones habitées, dont la plupart contiennent des bombes à fragmentation, interdites par le droit international et qui causent des pertes humaines importantes. Lire plus

Encore deux nourrissons décédés à la Ghouta, les ravages du siège continuent

La situation médicale dans la Ghouta se détériore rapidement et deux autres enfants sont morts la semaine dernière des causes du manque de médicaments et de la malnutrition. Maram, une fillette d'un an, est morte d'une insuffisance rénale qui n'a pas pu être soignée faute de médicaments. Un autre bébé, Mutasam, est quant à lui mort de malnutrition. Au total, cinq nourrissons sont décédés ces dernières semaines, soit de malnutrition, soit d'un accès insuffisant aux soins médicaux et aux médicaments. (En savoir plus : AU CŒUR DE L’ENFER À GHOUTA : LES ENFANTS, PREMIÈRES VICTIMES DU SIÈGE QUI ISOLE LA VILLE DEPUIS 2013 14/10) Lire plus

Mission humanitaire inédite des médecins de l'UOSSM auprès des réfugiés Rohingyas au Bangladesh

Depuis août 2017, environ 600 000 femmes, hommes et enfants Rohingyas sont passés au Bangladesh pour fuir les violences au Myanmar, formant la plus grande concentration de réfugiés au monde. Face à l’ampleur de la catastrophe humanitaire et sanitaire qui touche le pays, les médecins de l'UOSSM se mobilisent et prévoient exceptionnellement de se rendre sur le terrain, à Cox Bazar, du 18 au 22 novembre pour apporter aide et secours à ces populations privées d'accès aux soins. Lire plus

Grand dîner de gala caritatif au profit de nos actions médicales en Syrie

  Le 25 novembre, à partir de 18h30, l'UOSSM organise son premier grand dîner de gala caritatif au profit de nos actions médicales en Syrie auprès des médecins, des hôpitaux, des victimes du conflit en Syrie. Pour mobiliser et collecter des fonds, nous allons accueillir les participants dans les prestigieux salons Vianey. Une belle soirée en perspective pour faire rayonner la solidarité et l'espoir en Syrie en présence de nombreuses personnalités ! Un beau spectacle pour une belle cause. Nous comptons sur votre présence !  Lire plus