Face au désastre humanitaire et la violence des combats dans la province d'Idleb, l'UOSSM a envoyé un convoi humanitaire médical au départ de Paris le vendredi 24 janvier. L'UOSSM a affrété un camion pour acheminer du matériel médical et des médicaments en direction des structures médicales de l'UOSSM en Syrie, auprès des déplacés d'Idleb.

>> Voir le live Facebook <<

-

Contenu du convoi humanitaire : plus de 10 tonnes de médicaments (80 mètres cube)

- Matériel médical d'urgence : kits d'intervention d'urgence vitale, pansements, compresses, consommables médicaux, matériel pour les petites et grosses chirurgie.
- Traitement pour les maladies chroniques : diabète, hypertension, maladie cardio-vasculaire.
- Antiparasitaire, antibiotiques.

Ces médicaments vont bénéficier directement aux déplacés. Les médicaments seront distribués dans nos centres de soins, l'hôpital Bab Al-Hawa, les cliniques mobiles déployées dans la région et les centres de santé primaire, où nous recevons directement les déplacés en détresse humanitaire.

"Un déplacé, atteint d'une maladie chronique, qui n'a pas accès à son traitement faute de médicaments ou de structures médicales, risque sa vie." Dr Issam Moussly, pharmacien, coordinateur convoi pour l'UOSSM. Il sera présent ce vendredi pour coordonner le départ du convoi.

Les médicaments ont pu être collectés auprès de l'association Tulipe (Urgence et Solidarité Internationale des Entreprises de Santé) qui fédère les dons des entreprises de santé pour répondre, en urgence, aux besoins des populations en détresse, lors de crises sanitaires aiguës, de catastrophes naturelles et de conflits.

En route vers la Syrie !

Après un départ le vendredi 24 janvier, ce n'est que le début d'une longue route semée d'embûches pour notre convoi : lourdeur de la réglementation administrative pour le passage des frontières, fermeture de certaines routes, déplacement des lignes de front, intensification et multiplication des zones de combats, sont autant de dangers auxquels doivent faire face nos convois avant que les médicaments et le matériel ne soient répartis dans nos structures en Syrie. Il arrivera dans environ 3 semaines.

Malgré toutes ces difficultés et ces risques, l’UOSSM France a acheminé avec succès une vingtaine de convois humanitaires chargés de plusieurs tonnes de médicaments, consommables et matériels médicaux depuis 2011.

Un point sur la situation humanitaire en Syrie

Les bombardements et les combats dans le nord ouest de la Syrie continuent d'avoir des conséquences dévastatrices pour les civils. Le sud d'Idleb connaît une véritable escalade de la violence. Malgré l'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu, les frappes ne se sont pas arrêtées et les massacres de civils continuent. 312 000 personnes se sont déplacées. Beaucoup ont dû fuir leurs habitations en quelques heures. Ils ont dû se réfugier dans des zones qui concentrent déjà de nombreux déplacés.

Une situation qui ne fait que accroître de façon exponentielle les besoins humanitaires. Sur 4 millions de personnes vivant dans nord-ouest, environ 2,8 millions de personnes sont en urgence humanitaire. 80% d'entre elles sont des femmes et des enfants.

La réponse de l'UOSSM sur le terrain

Depuis le 22 décembre, l'UOSSM a mobilisé 4 cliniques mobiles dans la région. Chacune dispose d'un médecin, d'un agent de santé communautaire, d'une équipe de soutien psychologique et de nutrition. Elles ont pu se rendre dans 27 points où se trouvent les déplacés, et apporter des soins médicaux à 10 163 bénéficiaires au 12 janvier 2020 dont la majorité sont des femmes et des enfants.