Syrie

LA SITUATION:

6,1
millions de personnes déplacées à l’intérieur du pays

50%
du système de santé détruit

13,1 millions
de personnes ont besoin d’une aide humanitaire

La Syrie connaît une des crises humanitaires les plus graves au monde depuis la Seconde Guerre mondiale selon la Commission européenne. En 2019, l’impact de la crise syrienne sur les populations reste considérable. Des centaines de milliers de civils ont été tués ou blessés et au moins 5,2 millions de personnes ont fui vers les pays voisins. Au moins 6,1 millions de personnes ont été forcées de se déplacer à l’intérieur de la Syrie et 13,1 millions de personnes ont toujours besoin d’une aide humanitaire. 5,6 millions d'entre elles sont dans une situation critique.

Les civils en Syrie sont toujours confrontés aux violences, notamment dans le nord de la Syrie. Dans les zones dites de désescalade, les attaques sur les populations civiles continuent en tout impunité. Infrastructures civiles scolaires, de santé, d'hygiène, les marchés et lieux de culte sont régulièrement visés. En 2018, 8,2 millions de personnes ont été exposées aux bombardements et aux explosifs.

Depuis le début du conflit, la situation médicale n’a cessé de se dégrader et a atteint son paroxysme avec 50% des établissements de santé dysfonctionnels. Plus de 800 professionnels de la santé ont été tués depuis le début de la crise.

L'accès à l'aide humanitaire pour les personnes dans le besoin en Syrie est restreinte à cause du conflit continu, de la violence sur les routes d'accès et des violations du droit international humanitaire. Dans les zones assiégées ou difficiles d'accès, comme dans les nombreux camps qui grossissent de jour en jour, des milliers de personnes ont besoin d'une aide durable et régulière. 15% de la population a besoin de soutien psychologique et de santé mentale. 6,5 millions de personnes souffrent d'insécurité alimentaire.


NOTRE ACTION

L’UOSSM apporte soins et secours médicaux dans toute la Syrie et dans les pays limitrophes. Nos activités et programmes sont gérés depuis notre bureau opérationnel, situé à Gaziantep, en Turquie. Aujourd’hui, l’UOSSM est l’une des plus importantes ONG en Syrie, avec près de 1 378 salariés.

L’UOSSM ne se considère pas simplement comme une organisation qui met en place des projets humanitaires. Elle répond aux besoins des bénéficiaires afin de réduire la souffrance et la douleur auxquelles ils font face. L’UOSSM prend en compte l’impact sociétal et environnemental à long-terme de son travail.


2018 EN CHIFFRES


162 479 bénéficiares de nos services de nutrition
15 420 thérapies de physiothérapie
1 455 254 services fournis par nos centres de santé primaire
133 512 bénéficiares de nos services de protection
56 876 services fournis par nos 13 cliniques mobiles
110 096 bénéficiaires de soutien psyhologique et santé mentale
241 909 services fournis dans nos hôpitaux

Bangladesh

LA SITUATION:

1 million
de Rohingyas dans les camps de réfugiés au Bangladesh

En 2017, 800 000 réfugiés rohingyas ont été forcés de rejoindre le Bangladesh pour échapper aux violences dont ils étaient victimes en Birmanie. Dans le camp de Cox Bazar, le plus grand camp de réfugiés au monde, situé au sud du Bangladesh, 1 million de Rohingyas vivent dans des conditions de vie insalubres. Situé dans une zone montagneuse, loin de la capitale Dacca, les déplacements sont difficiles pour atteindre le camp. Les catastrophes naturelles et conflits au sein même du Bangladesh ne font qu’aggraver la situation.

Un certain nombre de pathologies infectieuses s’y développent très rapidement et les patients sont délaissés parce que les services du Bangladesh ne traitent que les urgences. Il n’y a que deux blocs opératoires pour 1 million d’habitants. Avec une telle concentration de population, une telle promiscuité, les épidémies sont inévitables.

NOTRE ACTION

Pour faire face à cette situation d’une urgence extrême, les médecins de l'UOSSM se sont rendus à Cox Bazar, pour apporter aide et secours à ces populations privées d'accès aux soins. Notre objectif : assurer les opérations chirurgicales à l'hôpital national de Cox Bazar et dispenser des cours de formation pour les chirurgiens locaux, apporter des traitements médicaux aux camps de réfugiés et fournir une aide humanitaire.

Dernière mission en date : février 2019.
L’UOSSM a mis en place pour la première fois du 28 janvier au 2 février, une formation de prise en charge du pied diabétique théorique et pratique à destination de médecins exerçant dans les camps de Cox’s Bazar. Les cours ont été donnés par le Dr Dured Dardari, professeur associé à La Sorbonne et responsable de l’unité de podologie diabétique au Centre Hospitalier Sud Francilien ; Eric Deschamps, orthoprothésiste et Marie Bouly, infirmière d’éducation thérapeutique.

L’UOSSM a également ouvert la toute première clinique dentaire de la région. Nos équipes sillonnent les routes de camps en camps, afin que l’accès à la santé bucco-dentaire pour tous soit garanti.