Bomabardement usr Al-shifa, Hôpital d'Idlib en syrie - UOSSM FRANCE

Bombardement usr Al-shifa, Hôpital d'Idlib en syrie

bombardement.pngLundi matin à 11h40, l’hôpital Al-Shifa à Ahsem, situé dans la région d’Idleb en Syrie, a été la cible de bombardements aériens. L’attaque a fait 3 morts dont un enfant et plusieurs blessés. 

L’hôpital est totalement détruit et n’est désormais plus en mesure d’accueillir des patients. C’est un nouveau coup dur pour les populations de cette région, l’hôpital Al-Shifa étant l’un des établissements médicaux majeurs de la province d’Idleb dans le Nord de la Syrie. Il permettait notamment l’accès aux soins à un grand nombre de déplacés internes au pays. Loin d’être des dommages collatéraux, les professionnels de santé et les hôpitaux sont délibérément visés dans le cadre d’une stratégie militaire systématisée et largement utilisée. Le rapport de l’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme annonce le chiffre effrayant de 80 établissements détruits par ces attaques au premier semestre. 81 membres du personnel médical et casques blancs auront perdu la vie durant la même période. Le mois de juin a été l’un des plus meurtriers avec la perte de 11 membres du personnel soignant. Depuis le début du conflit en 2011, plus de 700 médecins et personnels médicaux, ont été tués lors d’attaques d’hôpitaux selon le président de la commission d’enquête de l’ONU sur les droits de l’Homme en Syrie, le Brésilien Paulo Pinheiro qui s’est exprimé à Genève le 21 juin 2016.

Ces bombardements interviennent donc en totale violation des textes internationaux. Le dernier en date, la résolution 2268 du Conseil de Sécurité de l’ONU adoptée le 26 février dernier enjoint les parties prenantes au conflit à “respecter la cessation des hostilités” ainsi que l’article 18 des conventions de Genève.

Ainsi, l’UOSSM et la Communauté médicale syrienne dénoncent ces attaques et pressent la communauté internationale d’agir au plus vite pour faire cesser ces violations. “Nous enjoignons la France et la communauté internationale à tout mettre en oeuvre pour arrêter les bombardements, protéger les hôpitaux et le personnel médical ainsi que les populations civiles syriennes. Nous ne pouvons rester aveugle à cette catastrophe humanitaire et sanitaire que subit la Syrie à cause de ses attaques aériennes incessantes.” Dr Oubaida Al-Moufti, vice-président de l’UOSSM France.

L’UOSSM, Union des Organisations de Secours et Soins Médicaux est une organisation humanitaire médicale internationale dont la mission est d’apporter secours et soins médicaux aux populations affectées par le conflit en Syrie, sans aucune considération pour leur nationalité, leur origine ethnique, leur sexe, leur religion ou leur affiliation politique. Crée en 2011, l’UOSSM a déployé son action autour de cinq programmes majeurs en Syrie pour accompagner et soutenir le personnel soignant, les victimes civiles et les malades au quotidien : la construction et le soutien d’hôpitaux, la mise en place de centres de soins primaires, de centres de soutien psychologique et de santé mentale, la formation du personnel médical et la recherche médicale. L’UOSSM soutient plus de 120 hôpitaux et plus de 200 centres de santé à travers toute la Syrie.