Communiqués de presse - UOSSM FRANCE

9 avril 2018 : Attaque chimique sur la Ghouta : plus de 60 morts et plus de 1 000 blessés – un bilan qui ne cesse de s’aggraver

Paris, le 09/04/2018 - Une attaque chimique d'envergure a eu lieu ce samedi 7 avril à 21h à Douma dans la Ghouta orientale. Le bilan de cette attaque continue de s’aggraver. Les derniers rapports indiquent qu'au moins 60 personnes ont été tuées et que plus de 1 000 civils ont été blessés. Beaucoup de ces victimes sont des enfants. Les chiffres ne cessent d’augmenter alors que les secours peinent à accéder aux souterrains dans lesquels le gaz s’est insinué et où des centaines de familles avaient trouvé refuge. Lire plus

9 avril 2018 - France Soir : Attaque chimique dans la Ghouta: au moins 60 morts et plus de 1.000 blessés

Une probable attaque chimique a eu lieu samedi dans la ville rebelle syrienne de Douma, dans la Ghouta orientale, en proie à une sanglante offensive du régime. D'après l'ONG l'UOSSM France, plus de 60 personnes, dont beaucoup d'enfants, sont mortes et 1.000 autres blessées. Lire plus

26 mars 2018 - 5000 personnes évacuées de la Ghouta orientale grâce à l’UOSSM

Paris, le 26/03/2018 - Jeudi, l’UOSSM a participé à une première évacuation de 450 familles, environ 2 000 personnes, de Harasta à Qalaat Al Madeeq dans la banlieue de Hama. 3 000 personnes ont suivi tôt hier matin. L’UOSSM, aux côtés de nombreuses autres organisations sur place, a apporté soins de santé primaires aux populations, a assuré la protection des enfants et mis à disposition des ambulances pour transporter les cas les plus graves vers les hôpitaux de la région.  Lire plus

20 mars 2018 : Alerte à la Ghouta, les médecins inquiets de l’avenir des nouveau-nés

Paris, le 20/03/2018 - Sur les 30 naissances de la journée d’avant-hier, la moitié ont dû être effectuées par césarienne. Les médecins n’ont plus d’autres choix que de procéder à ces opérations car l’état de siège et la violence des bombardements ne permettent pas aux femmes enceintes de se déplacer et de prévoir un accouchement à l’hôpital en toute sécurité.  Lire plus

16 mars 2018 : Syrie, sept ans de carnage : mobilisation symbolique le 19 mars de l’UOSSM et Médecins du Monde pour ce triste anniversaire

Paris, le 16/03/2018 - Ce 15 mars marque les sept ans de la guerre en Syrie. Sept ans où la situation humanitaire n’a cessé de se dégrader, laissant des millions de personnes en détresse. Sept ans d’impunité où la communauté internationale a toléré la terreur et la mort qui s’abattent sur les populations civiles syriennes, plus spécifiquement sur la Ghouta orientale ces derniers mois. Lire plus

16 mars 2018 : Khouloud Al-Abboub, travailleuse sociale de l'UOSSM, raconte sa vision de l'empowerment au féminin en Syrie

Paris, le 16/03/2018 - Suite de notre série spéciale de témoignages de femmes soignantes pour le lancement de notre programme   « Women for Health and Society in Syria » . Cette semaine, Khouloud Al-Abboub, travailleuse sociale de l'UOSSM à la frontière turco-syrienne vous raconte son quotidien et sa vision de l'empowerment au féminin en Syrie.  Lire plus

14 mars 2018 - Va où l'humanité te porte - Un médecin dans la guerre : le livre de Raphaël Pitti, un témoignage exceptionnel de ses missions avec l'UOSSM

Paris, le 14/03/2018 - Il est 7h30. Raphaël Pitti se rend à la polyclinique de Nancy où il exerce. Sur le chemin, il entend sur France Culture le témoignage du docteur Ahmed Bananeh, médecin-urgentiste de l'UOSSM, qui raconte l’horreur, les bombardements, la mort, la guerre en Syrie. Le fait de savoir que les médecins sont condamnés alors qu’ils font leur travail, qu’ils suivent leur éthique et qu’ils sont pris pour cible, lui a été insupportable. Raphaël Pitti décide alors de prendre contact avec Ahmed Bananeh et deux mois plus tard, arrive en Syrie aux côtés de l'UOSSM. Nous sommes en 2012. Lire plus

13 mars 2018 : Dr. Amani Ballour, médecin à la Ghouta : « Dans le seul hôpital où je travaille, nous recevons près de 100 blessés chaque jour, nous ne pouvons plus faire face »

Paris, le 13/03/2018 - L 'adoption de la résolution 2401 est loin d’avoir fait cesser la violence à la Ghouta puisqu’au moins 500 personnes ont été tuées et des milliers d’autres blessées depuis son adoption le 24 février 2018. En parallèle, au moins 26 structures médicales ont été ciblées et mises hors service, laissant toute une population déjà vulnérable, sans accès à des soins de santé.  Lire plus

12 mars 2018 - Un centre de santé primaire de l’UOSSM attaqué à la Ghouta, les médecins décrivent une volonté d’anéantissement de la région

Paris, le 12/03/2018 - Un centre de santé primaire de l’UOSSM à Misraba et un bureau de l'UOSSM à Hammouria ont été frappés par des attaques successives sur les hôpitaux et habitations dans l'est de la Ghouta le 8 mars dernier. Aucune victime n’est à déplorer car les centres médicaux de la région avaient été auparavant évacués et fermés en raison de la violence des bombardements. Bombardements qui ont provoqué le déplacement de la plupart des habitants de Misraba et Hammouria vers d’autres parties de la Ghouta.  Lire plus

8 mars 2018 : Jour après jour, les attaques chimiques continuent sur la Ghouta orientale : 50 personnes touchées hier par une nouvelle attaque

Paris, le 08/03/2018 - Les médecins de la Ghouta indiquent de nouvelles attaques au chlore à Saqba et à Hammouria dans l'est de la Ghouta, qui ont lieu hier vers 21 heures (heure locale). Selon les Casques blancs, au moins 50 civils ont été touchés, par une attaque supposée au chlore, bien que les médecins de la région voient ce chiffre à la hausse avec 100 civils touchés. Dr. Imad Qabbani, membre du Directorat de santé de Damas a confirmé l'attaque au chlore et a ajouté que : « En raison des bombardements lourds, il est impossible de se déplacer. Au moins deux endroits ont été ciblés, notre Directorat publiera un rapport précis sur cette attaque dès que cela sera possible ». Lire plus