Communiqués de presse - UOSSM FRANCE

2 juillet 2018 : 260 000 personnes déplacées de Deraa : le déplacement le plus rapide et important de l'histoire syrienne

Paris, le 02/07/2018 - Au moins 260 000 personnes ont fui Deraa et n'ont à présent peu ou pas d'accès à de la nourriture, à de l'eau potable, à un abri et à des soins médicaux. "C'est le déplacement le plus important et le plus rapide de l'histoire syrienne. C'est une véritable catastrophe humanitaire." , a déclaré le Dr. Ziad Alissa, président de l'UOSSM France. Lire plus

28 juin 2018 - Le cri d'alarme des soignants à Deraa alors qu'un nouveau membre de l'UOSSM a été tué

Paris, le 28/06/2018 - Yusuf Ayyash, ouvrier dans les entrepôts de l'UOSSM, a été tué hier à 19 heures (heure locale) par une frappe aérienne, avec sa femme et sa fille. C'est le troisième membre de l'UOSSM à être tué à Deraa en moins d'une semaine. L'assaut sur Deraa s'intensifie, quatre hôpitaux et un centre de santé primaire ont été attaqués et mis hors service. Près de 60 000 personnes ont déjà fui la zone depuis le 19 juin et n'ont nulle part où aller après que la Jordanie a décidé de fermer ses frontières et que la banlieue ouest a été assiégée. Lire plus

27 juin 2018 : Un ambulancier de l'UOSSM tué à Deraa - les soignants de nouveau ciblés volontairement par les attaques

Paris, le 27/06/2018 - Un ambulancier de l'UOSSM, Abdulhadi Al Hariri, a été tué le lundi 25 juin à 13h (heure locale) lors d'une attaque qui le visait directement. Alors qu'il se dirigeait à l'hôpital transportant une victime d'une première attaque sur Busr Al Harir (région de Deraa), il a été visé par une frappe aérienne, qu'il a réussi à éviter de justesse. Il a alors transmis par radio qu'il avait besoin d'aide de toute urgence. Après quatre heures de recherche, les secouristes ont découvert Abdullhadi Al Hariri tué par une seconde attaque. Cet ambulancier avait choisi d'aider bénévolement l'UOSSM et les Casques Blancs. Lire plus

22 juin 2018 : Une sage-femme de l'UOSSM tuée suite à une escalade de la violence dans la région de Deraa

Paris, le 22/06/2018 - Une sage-femme de l'UOSSM, Maysoun Harbat, et sa fille ont été tuées le 21 juin à 17h00 (heure de Damas) à la suite de bombardements intensifs à Al-Harak dans la région de Deraa. La seconde fille de Maysoun Harbat a survécu mais a été blessée très gravement. Depuis trois jours, la région de Deraa connait une escalade la violence sans précédant, avec des attaques à répétition qui ont fait au moins cinq morts et de nombreux blessés. Le personnel médical est surchargé face à l'afflux de patients. Lire plus

31 mai 2018 : L'appel du Pr. Raphaël PITTI et Dr Ziad ALISSA contre la faim invisible en Syrie

Paris, le 31/05/2018 - Le Pr. Raphaël PITTI et le Dr Ziad ALISSA de l'UOSSM ont choisi de mobiliser l'opinion autour du fléau de la Faim Invisible en Syrie , forme méconnu de la malnutrition. La faim invisible est une des conséquences directes de la guerre et du siège de plusieurs villes en Syrie. Ils alertent à travers la campagne « Ce bracelet sauve des vies » , sur la montée de la malnutrition en Syrie notamment après les images chocs d'enfants squelettiques de la Ghouta qui ont fait le tour du monde il y a quelques mois. Une campagne de sensibilisation et de mobilisation autour du périmètre brachial ou bracelet de malnutrition, au coeur du dispositif de dépistage de la malnutrition par nos équipes de santé, auprès des enfants de 6 mois à 5 ans, des femmes enceintes et allaitantes. #CeBraceletSauveDesVies Lire plus

17 mai 2018 : La faim invisible en Syrie : fléau méconnu conséquence directe de la guerre

Paris, le 17/05/2018 - Alors que débute le mois de jeûne du Ramadan aujourd'hui en Syrie comme pour de nombreux musulmans à travers le monde, l'UOSSM a choisi de mobiliser l'opinion autour du fléau de la Faim Invisible , forme méconnu de la malnutrition. La faim invisible est une des conséquences directes de la guerre et du siège de plusieurs villes en Syrie. L’UOSSM alerte, à travers la campagne « Ce bracelet sauve des vies » , sur la montée de la malnutrition en Syrie notamment après les images chocs d'enfants squelettiques de la Ghouta qui ont fait le tour du monde il y a quelques mois. Une campagne de sensibilisation et de mobilisation autour du périmètre brachial ou bracelet de malnutrition, au coeur du dispositif de dépistage de la malnutrition par nos équipes de santé, auprès des enfants de 6 mois à 5 ans, des femmes enceintes et allaitantes. #CeBraceletSauveDesVies Lire plus

3 mai 2018 : L’hôpital Kafr Zeta détruit en Syrie - 1 mort et 3 blessés : les établissements médicaux toujours ciblés en toute impunité

Paris, le 03/05/2018 - L'hôpital spécialisé de Kafr Zeta a été complètement détruit hier lors d'un raid aérien. Situé dans la banlieue de Hama, l’établissement a été attaqué à 10 heures (heure locale) par quatre frappes aériennes qui l’ont directement touché. Un membre du personnel de l'hôpital a été tué et trois autres ont été blessés. Lire plus

2 mai 2018 : Frappes aériennes sur Homs en Syrie : un centre de santé primaire de l’UOSSM et deux hôpitaux mis hors service

Paris, le 02/05/2018 - Le centre de santé primaire Al-Zaafaraneh de l’UOSSM à Homs a été, avec deux grands hôpitaux de la région, la cible de bombardements. Les trois établissements ont été mis hors service, des milliers de personnes se retrouvent aujourd’hui sans accès à des soins médicaux. Lire plus

9 avril 2018 : Attaque chimique sur la Ghouta : plus de 60 morts et plus de 1 000 blessés – un bilan qui ne cesse de s’aggraver

Paris, le 09/04/2018 - Une attaque chimique d'envergure a eu lieu ce samedi 7 avril à 21h à Douma dans la Ghouta orientale. Le bilan de cette attaque continue de s’aggraver. Les derniers rapports indiquent qu'au moins 60 personnes ont été tuées et que plus de 1 000 civils ont été blessés. Beaucoup de ces victimes sont des enfants. Les chiffres ne cessent d’augmenter alors que les secours peinent à accéder aux souterrains dans lesquels le gaz s’est insinué et où des centaines de familles avaient trouvé refuge. Lire plus

9 avril 2018 - France Soir : Attaque chimique dans la Ghouta: au moins 60 morts et plus de 1.000 blessés

Une probable attaque chimique a eu lieu samedi dans la ville rebelle syrienne de Douma, dans la Ghouta orientale, en proie à une sanglante offensive du régime. D'après l'ONG l'UOSSM France, plus de 60 personnes, dont beaucoup d'enfants, sont mortes et 1.000 autres blessées. Lire plus