Encore deux nourrissons décédés à la Ghouta, les ravages du siège continuent - UOSSM FRANCE

Encore deux nourrissons décédés à la Ghouta, les ravages du siège continuent

Banniere_NB_ghouta.jpg

La situation médicale dans la Ghouta se détériore rapidement et deux autres enfants sont morts la semaine dernière des causes du manque de médicaments et de la malnutrition. Maram, une fillette d'un an, est morte d'une insuffisance rénale qui n'a pas pu être soignée faute de médicaments. Un autre bébé, Mutasam, est quant à lui mort de malnutrition. Au total, cinq nourrissons sont décédés ces dernières semaines, soit de malnutrition, soit d'un accès insuffisant aux soins médicaux et aux médicaments. (En savoir plus : AU CŒUR DE L’ENFER À GHOUTA : LES ENFANTS, PREMIÈRES VICTIMES DU SIÈGE QUI ISOLE LA VILLE DEPUIS 2013 14/10)

Compliquant encore la situation, la Ghouta a subi de violents bombardements la semaine dernière. Le 10 novembre, une ambulance a été attaquée alors qu'elle portait secours à des civils blessés, faisant suite à l'attaque, le 8 novembre, de trois installations médicales à la Ghouta : 
  • L'hôpital Dar Ashifaa à Hamouriya a été endommagé mais reste partiellement opérationnel. Une nurserie qui se trouvait à côté de l'hôpital a été touchée et complètement détruite.
  • Le cabinet médical de Harasta a été partiellement endommagé.
  • Une clinique de physiothérapie privée à Sakba a été complètement détruite.