Quatre membres de l'équipe UOSSM ont été tués dans l'attaque aérienne - UOSSM FRANCE

Quatre membres de l'équipe de l'UOSSM ont été tués dans une attaque aérienne

attaque.png

Quatre membres de l’équipe médicale de l’UOSSM ont été tués et un infirmier est dans un état critique avancé suite à une attaque aérienne à 23h dans la nuit du mardi 20 septembre. 

 Après une première attaque aérienne, nos équipes se sont rendues sur les lieux d’évacuation des blessés à Khan Touman dans la région d’Alep afin de transporter les victimes vers les centres médicaux situés à proximité. Quatre membres de l’équipe médicale de l’UOSSM ont été tués et un infirmier est dans un état critique avancé suite à une attaque aérienne à 23h dans la nuit du mardi 20 septembre. Après une première attaque aérienne, nos équipes se sont rendues sur les lieux d’évacuation des blessés à Khan Touman dans la région d’Alep afin de transporter les victimes vers les centres médicaux situés à proximité. 

Lors d’une seconde attaque aérienne, 4 des travailleurs humanitaires ont été tués et la cinquième victime, un infirmier est toujours dans un état critique. Il a été transféré à l’Hôpital de l’UOSSM Bab Al-Hawa situé dans la région Nord de la Syrie.

Depuis qu’il a appris la tragédie, le Dr Zedoun Aizoubi, directeur de l’UOSSM international, suit la situation de très près aux côtés du Dr Camilo Valderram, coordinateur du santé pour l’OMS à Gaziantep en Turquie. Cette attaque survient un jour après l’attaque aérienne du convoi de l’ONU et du Croissant Rouge Arabe Syrien, qui a fait plusieurs morts parmi les travailleurs humanitaires, dont le directeur du Croissant rouge arabe syrien.

Ce fut une année meurtrière pour les professionnels de santé en Syrie. 115 membres de la communauté médicale ont été tués en 2016. Plus de 700 personnels de santé ont été tués depuis le début du conflit.

Le Dr Ziad Alissa, président de l’UOSSM France condamne avec force ces attaques. Il explique : “Cette attaque contre notre  personnel et nos installations médicales est inacceptable. Aujourd’hui, l’UOSSM a perdu quatre membres alors que la vie d’un infirmier est suspendue à un fil. Les travailleurs humanitaires et le personnel médical sont protégés par le droit international humanitaire. Ils consacrent leur vie à sauver celles des autres. Cibler délibérément des travailleurs humanitaires et des professionnels de santé est une violation flagrante des lois internationales humanitaires. Nous demandons à la communauté internationale d’agir rapidement afin de mettre un terme à ces atrocités. Trop de vies ont été perdues. Nous adressons nos sincères condoléances aux familles des victimes qui ont tout sacrifié pour sauver les vies de leurs concitoyens. Ce sont de vrais héros.

L’UOSSM, Union des Organisations de Secours et Soins Médicaux est une organisation humanitaire médicale française et  internationale dont la mission est d’apporter secours et soins médicaux aux populations affectées par le conflit en Syrie, sans aucune considération pour leur nationalité, leur origine ethnique, leur sexe, leur religion ou leur affiliation politique. Crée en 2012, l’UOSSM a déployé son action autour de cinq programmes majeurs en Syrie pour accompagner et soutenir le personnel soignant, les victimes civiles et les malades au quotidien : la construction et le soutien d’hôpitaux, la mise en place de centres de soins primaires, de centres de soutien psychologique et de santé mentale, la formation du personnel médical et la recherche médicale. L’UOSSM soutient plus de 120 hôpitaux et plus de 200 centres de santé à travers toute la Syrie.

L’UOSSM, Union des Organisations de Secours et Soins Médicaux, est une ONG Médicale française et internationale qui opère sur l’ensemble du pays en Syrie (Alep, Deraa, Quneitra,Homs, Idleb, Deir-Ezzor…etc), sans aucune considération pour la nationalité, l’origine ethnique, le sexe, la religion ou l’affiliation politique des malades et victimes.