Rama, une enfant sous l’état de siège à la Ghouta - UOSSM FRANCE

Rama, une enfant sous l’état de siège à la Ghouta

Banniere_NB_Rama.png

Les enfants sont malheureusement en première ligne du conflit. 500 personnes ont besoin d’être évacuées dans la Ghouta orientale dont 167 enfants : « Pas un seul n’a pu être évacué au cours des deux derniers mois. Pas un seul. Neuf d’entre eux sont décédés. » – Jan Egeland, Conseiller spécial de l’Envoyé spécial de l’ONU pour la Syrie. Rama, 4 ans, en fait partie.

Rama ne sait pas qu’elle est atteinte d’un cancer de la gorge (pharynx nasal). Comment le comprendrait-elle à seulement 4 ans ? Et comment lui expliquer que, contrairement à tout autre enfant dans le monde, elle ne peut pas être soignée de sa terrible maladie ? Encerclée dans la Ghouta, elle attend patiemment qu’on lui délivre un traitement depuis maintenant 1 an. Mais le temps est compté, chaque jour, la tumeur cancéreuse ronge le corps de la fillette. Comme elle, d’autres ont patienté sans jamais recevoir le précieux traitement qui aurait pu sauver leur vie. Mais ce qui rend Rama malheureuse, c’est d’avoir faim, comme tous les enfants dans la Ghouta. Son rêve ? Manger. La nourriture lui est transmise par voies intraveineuses. Chaque jour, sa maman la conduit à l’hôpital. La boule au ventre, les larmes aux yeux, elle lance un cri de détresse : « Quand je vois Rama, j’ai l’impression que c’est tout Ghouta qui est malade et qui attend une aide désespérément. ». Avec toute la patience d’un enfant, elle lutte contre la mort.

La souffrance de Rama et de tous les enfants dans la Ghouta assiégée n’est pas une fatalité… Participez à notre mobilisation !

UN DON POUR RAMA, <

POUR ELLE, C'EST VITAL, 

POUR NOUS, C'EST NOTRE DEVOIR, 

POUR VOUS, C'EST ÉVIDENT.