Centres de santé primaire

Centres de santé primaire

Avec l’aggravation de la situation en Syrie et la complexité de conflit, le système de santé du pays s’est effondré. On assiste à une la fuite importante des médecins et des personnels de santé et à la destruction des structures sanitaires. Il devient primordial de traiter les questions de santé publique afin de prévenir d’éventuelles épidémies et maladies infectieuses (bactériologique et virale). Il devient également urgent de mener des campagnes de vaccination des enfants.

L’UOSSM a ouvert la voie en prenant l’initiative de trouver des solutions durables pour pallier les carences et la démission des pouvoirs publics dans le domaine de la santé publique en lançant des programmes ambitieux et en concrétisant plusieurs projets vitaux. A la fin de l’année 2013, elle a crée 12 centres de soins primaires (Primary Health Center – PHC) dans 8 régions à travers tout le territoire syrien. Ces centres ont réalisé plus de 400 000 consultations entre janvier et août 2015. Chaque centre de santé contient quatre spécialités médicales (pédiatrie, gynécologie, maternité et médecine interne). On y trouve également un laboratoire et une pharmacie. Plusieurs de ces centres disposent d’une clinique dentaire et d’une unité de soutien psychologique.

Au début de l’année 2015, L’UOSSM a réalisé le projet ” Réponse à Alep ” dont l’objectif était de distribuer des médicaments et du matériel médical à de nombreux hôpitaux de la ville d’Alep afin que ceux-ci puissent continuer de fonctionner pendant plusieurs mois.

Les cliniques mobiles

Une second programme a été lancé à la fin de l’année 2015 afin d’étendre cette opération à la ville d’Idlib et à plusieurs régions dans le nord de la Syrie. Il s’agit de créer 4 cliniques mobiles destinées à accueillir les populations déplacées dans plusieurs zones géographiques différentes.

Nous avons également mis en place un système de collecte de données médicales dans les centres de prmiers soins. Ces données serviront à élaborer des statistiques fiables sur les besoins réels des populations. En  août 2015, un programme de formation du personnel médical à la prise en charge des victimes d’agressions sexuelles  a été conduit dans plusieurs centres de premiers soins.

L’UOSSM continue à soutenir et à développer les centres de premiers soins en  renforçant les effectifs et en adaptant les différents  services proposés en fonction des régions et des besoins. L’organisation a par exemple répondu à des besoins spécifiques en créant un service de nutrition dans 3 centres de santé à Alep (Mayadeen, Menbej et Marjeh).

Le 29 avril 2016, le centre de santé primaire Al-Marjeh, tenu par notre Ong a été complètement détruit par deux missiles aériens. L’UOSSM a décidé de lancer une campagne de collecte de fonds pour sa reconstruction : “Reconstruire Al-Marjeh maintenant, sauver des vies demain !”

Je fais un don, je sauve des vies

Retrouvez les autres programmes de l'UOSSM