MERCI AUX DONATEURS

Vous nous avez fait confiance en cette année 2013. En finançant nos actions d’aide médicale en Syrie, vous avez contribué à soulager la souffrance d’un peuple qui vit sous le feu constant des bombes. Petit ou grand donateur, vos dons se sont traduits en  actions efficaces sur le terrain. Cette année, ils nous ont permis de continuer à faire fonctionner notre hôpital de Bab Al Hawa en Syrie du nord ainsi que les hôpitaux clandestins où opèrent nos courageux médecins; plusieurs centres de soins pour les maladies courantes ont pu continuer à accueillir la population. Dès janvier 2014, d’autres centres de soins vont ouvrir avec l’aide de l’Union Européenne. Tant a été fait mais tant reste à faire. La tragédie continue en Syrie et notre action doit y répondre. Vous avez été à nos côtés et aujourd’hui nous avons encore besoin de vous. Sans fonds, les structures que nous avons mises en place ne pourront pas durer. Lire plus

LES MEDECINS DALEP APPELLENT A UNE MEILLEURE COORDINATION ENTRE LES ONG

Le maire d’Alep,  Ahmad Aziz, accompagné de plusieurs officiels dont le Docteur Abdelaziz, directeur du Conseil Médical de la ville, sont en visite en France cette semaine pour un jumelage entre Alep et Metz.  Ils étaient à Paris mardi 23 juin. L’occasion pour le maire d’Alep de lancer un appel à l’aide humanitaire alors que la situation de la population s’aggrave de jour en jour. Lire plus

REPORTAGE RADIO ET UN ARTICLE SUR RFI A PROPOS DES ACTIONS DE AAVS

Un reportage en audio effectué par le média RFI (Radio France Internationale) en anglais  a été fait avec le président de AAVS Dr Chadi Homedan. Lire plus

TEMPETES DE NEIGE EN SYRIE AAVS LANCE UN APPEL A LAIDE INTERNATIONALE ET POUR LOUVERTURE DE CORRIDORS HUMANITAIRES

En cette mi-décembre 2013, des tempêtes de neige s’abattent sur tout le moyen-orient. En Syrie ainsi que dans les camps de réfugiés des pays limitrophes, ces conditions climatiques aggravent la situation sanitaire. C’est encore plus dramatique pour les enfants, particulièrement fragilisés par la situation catastrophique que connaît déjà le pays: habitations et hôpitaux détruits, manque de nourriture, de médicaments, difficultés pour se chauffer. Une dizaine d’enfants sont morts de froid. Quatre nouveaux-nés en Syrie du nord (Alep, Idlib…), une petite fille de 3 ans à Homs et cinq enfants au moins dans des camps de réfugiés Lire plus