L'UOSSM dans les médias

L'UOSSM dans les médias

16 juin 2017 - La Tribune : L'énergie solaire pourrait-elle sauver les hôpitaux syriens ?

Présentation du projet Syria Solar lancé 29 mai 2017. Pour la première fois en Syrie, l'électricité d'un hôpital, situé au nord du pays, est alimenté par 480 panneaux solaires photovoltaïques. Le programme pilote doit assurer la stabilité électrique en produisant 127 kWp de courant continu grâce à ses 288 batteries capables de stocker 720Wh de puissance électrique. 

-

30 mai 2017 - Sciences & Avenir : Un hôpital syrien sauve des vies grâce à l'énergie solaire

Interview de Chadi Alchahadeh, directeur de la branche suisse de l'UOSSM, pour Sciences et Avenir, concernant le projet Syria Solar, permettant aux hôpitaux en Syrie de fonctionner grâce à l'énergie solaire. www.syriasolar.org/fr

-

29 mai 2017 - Le Dr. Ziad Alissa était l'invité de La Matinale week-end CNEWS

''En Syrie, l'hôpital est un lieu dangereux. Un médecin est mort il y a deux mois car lors d'une attaque au chlore, il a continué à opérer pour sauver le patient. Il a lui aussi été infecté par les gazs chimiques, Il est décédé lors de sa prise en charge par la suite. Les médecins sont des héros en Syrie. Ils soignent et sauvent les victimes, au péril de leur vie. '', explique le Dr. Ziad Alissa, président de l'UOSSMFrance invité de La Matinale WE CNEWS.

-

27 avril 2017 - RFI : Syrie: raids meurtriers sur des hôpitaux de la province rebelle d'Idleb

ENTRETIEN - Le Dr Ziad Alissa qui s'est rendu dans la région d'Idleb dénonce à son retour des attaques délibérées sur les hôpitaux sur RFI.

"Ce que l’on constate maintenant jour après jour, c’est que ces civils et ces hôpitaux sont visés directement. Quand un hôpital est bombardé à plusieurs reprises, c’est qu’il y a une volonté de le détruire." 

-

20 avril 2017 - Pourquoi docteur ? : "Syrie : des médecins au cœur de l’enfer"

Le 4 avril, la petite ville de Khan Sheikhoun, au nord ouest de la Syrie, est victime d’une attaque chimique d’une rare violence. 87 morts dont 30 enfants, l’agent neurotoxique utilisé ce jour-là a fait monter d’un cran l’horreur d’une guerre qui mutile le pays depuis sept ans. Médecin-anesthésiste à Metz, spécialiste de la médecine d'urgence, le Pr Raphaël Pitti a effectué une vingtaine de missions en Syrie pour porter assistance à une population meurtrie dans son quotidien et pour former des personnels soignants. Seule une solution humanitaire pourra, selon lui, sortir le pays du chaos.

-

9 avril 2017 - CNEWS : Syrie : "la pire crise humanitaire de notre époque", selon le Dr Anas Chaker

Dimanche 9 avril, dans La Matinale Week-end, Thomas Lequertier recevait Anas Chaker, médecin anesthésiste, porte-parole de l'UOSSM-France, Union des Organisations de Secours et Soins Médicaux, engagée dans l'humanitaire médical en Syrie et Gérard Pascal, chirurgien et membre du conseil d'administration de Médecins du monde. Les deux médecins sont revenus sur l'attaque chimique à Khan Sheikhoun, qui a provoqué la mort de plus de 80 personnes, dont de nombreux enfants.

-

7 avril 2017 - France 24 : "Possible attaque chimique en Syrie : le virage diplomatique des États-Unis ?"

Témoignage du Dr Anas Chaker suite à l'attaque à l'arme chimique qui a fait, selon le dernier bilan, au moins 86 morts dont 30 enfants mardi à Khan Sheikhoun, dans le nord-ouest de la Syrie. Paris et Londres pointent du doigt Bachar al-Assad. Une réunion d'urgence a lieu au Conseil de sécurité des Nations unies. Donald Trump a haussé le ton contre le régime syrien mercredi. Le président américain a dénoncé un "terrible affront contre l'humanité" et des "actes odieux" menés par Damas.

https://www.youtube.com/watch?v=RLP8QptBSkk

-

6 avril 2017 - RTBF : Syrie: "L'indignation politique et citoyenne ne sert à rien", constate un médecin

ENTRETIEN -  Raphaël Pitti, médecin urgentiste spécialisé en médecine de guerre, qui s'est rendu plusieurs fois déjà en Syrie, l’un des responsables en France de l’Union des organisations de secours et soins médicaux, répondait ce matin aux questions de La Première.

-

5 avril 2017 - Magazine de la Santé : "Les civils victimes d'une attaque chimique" 

Le Dr Anas Chaker était l'invité du Magazine de la Santé pour dénoncer les attaques chimiques de Khan Sheikoune, le 4 avril : "Les attaques chimiques d'hier matin sont sans précédent. Il y a une négation du droit international, des conventions de Genève. (...) Les médecins en Syrie sont submergés. Ils ne veulent qu'une chose, que l'on épargne les civils, les hôpitaux et les médecins tandis que sur le terrain on ne voit que le contraire." 

 Anas_Chaker_FR5.jpg

-

5 avril 2017 - Europe 1 : Syrie : "C'est une attaque chimique, il n'y a aucun doute"

Raphaël Pitti, médecin urgentiste spécialisé en médecine de guerre, invité mercredi sur Europe 1, est revenu sur les circonstance de l'attaque menée à Khan Sheikoun le 4 avril. 

 Pitti_Europe1_5_avril.jpg

-

5 avril 2017 - Le Monde - En Syrie comme au Yémen, la santé publique utilisée comme arme de guerre

ENTRETIEN - « Le ciblage des soignants s’explique par le fait qu’ils sont des témoins neutres et plus crédibles que des manifestants ou des opposants au régime. Ils sont les mieux placés pour confirmer les exactions », souligne le docteur Ziad Alissa, anesthésiste-réanimateur installé en France depuis la fin des années 1990, et président de l’UOSSM. Il raconte pour Le Monde comment deux jeunes médecins qui transportaient des pansements dans leur sac ont été brûlés vifs, comment on en a tellement torturé un autre qu’il n’a été identifié que grâce à ses prothèses dentaires.

-

5 avril 2017 - Pourquoi docteur : Attaque chimique en Syrie : "Les enfants sont les premières victimes"

ENTRETIEN - Le Dr Raphaël Pitti, médecin urgentiste spécialisé en médecine de guerre, raconte l'attaque du 4 avril. 

"Notre éthique médicale en tant que médecin est reniée en Syrie. On tue le personnel soignant parce qu'il soigne des blessés. Je considère que s'attaquer à nous en tant que soignant est un véritable crime contre l'humanité"

-

5 avril 2017 - 20 minutes : Attaque chimique en Syrie: «Aucun doute, c’est du gaz sarin, 500 fois plus létal que le cyanure»

ENTRETIEN - Si pour l’heure, la nature exacte de l’arme chimique utilisée n’a pas encore été formellement confirmée, « il n’y a aucun doute, c’est du gaz sarin : tous les symptômes constatés sont typiques de ce gaz », explique à 20 Minutes le Dr Raphaël Pitti, médecin de guerre et chargé de formation médicale au sein de l’UOSSM-France.

-

18 février 2017 - iTélé, Matinale week-end : "Syrie : 10 ans de conflit, plus de 300 000 morts" 

Témoignage du Dr Oubaida Al Moufti

-

19 décembre 2016 - RFI : Alep-Est: des observateurs de l’ONU pour superviser les évacuations

Avec Oubaida Al Moufti, médecin franco-syrien et vice-président de l'Union des organisations de secours et soins médicaux France (UOSSM) et Bruno Tertrais, directeur adjoint de la Fondation pour la recherche stratégique.

-

16 décembre 2016 - Konbibi : "Comment aider, à notre niveau, les habitants d'Alep ?"

"L'objectif de cette levée de fonds est de fournir les choses suivantes : des consommables médicaux, des médicaments d'urgence, des équipements pour remplacer ceux endommagés (moniteurs, appareils chirurgicaux, etc.) et rééquiper les salles d'urgence. Il s'agit aussi d'apporter un soutien financier aux médecins et personnels médicaux. Si vous voulez participer, c'est ici que ça se passe."

-

16 décembre 2016 - Sciences et avenir : "Le départ du convoi humanitaire médical pour la Syrie, c'est aujourd'hui"

Parvis de l'Hôtel de ville, le 15 décembre 2016 à 15h, beaucoup de journalistes en cercle autour d'une petite estrade installée pour l'occasion, un camion, et quelques personnes… Il n'y a pas foule mais l'ambiance est grave. " Nous sommes là devant la mairie de Paris pour une journée symbolique. On sait que le cessez le feu à Alep est arrivé en retard et que ces dernières 48h ont été compliquées (…) mais là ça y est, on vient d'avoir l'un de nos collègues : les premiers blessés et malades arrivent à quitter ces zones de combats vers des zones où on peut les recevoir, les sécuriser et les envoyer à l'hôpital pour les soigner. Si nous sommes là aujourd'hui c'est pour envoyer un convoi humanitaire médical à ces personnes car tous ceux qui vont quitter Alep vont en avoir besoin ", introduit le médecin franco-syrien Ziad Alissa, président de l'UOSSM qui est intervenu régulièrement en Syrie ces dernières années pour soigner et former des médecins. Sciences et Avenir était présent pour ce départ symbolique et a retransmis en live les interventions de différentes personnalités publiques exprimant leur soutien (voir la vidéo ci-dessous).

-

16 décembre 2016 - 20 minutes : "Syrie: Des médecins français aident leurs homologues «à bout de forces»"

ENTRETIEN - Les docteurs Raphaël Pitti et Ziad Alissa, respectivement chargé de formation et président de l’UOSSM France, témoignent sur leurs expériences en Syrie suite au départ du convoi humanitaire médical de l’Hôtel de Ville en direction d’Alep. 

-

15 décembre 2016 - C à dire : "ALEP : DE RETOUR DE SYRIE, UN MÉDECIN TÉMOIGNE..."

Témoignage du Dr Ziad Alissa

-

14 décembre 2016 - Clique.TV : Désastre humanitaire en Syrie : deux médecins racontent

ENTRETIEN - Plus qu’un témoignage, c’est un appel à la mobilisation que les membres de l’Union des Organisations de Secours et Soins Médicaux (UOSSM) ont lancé le mardi 13 décembre lors d’une conférence à Paris. De retour de mission humanitaire médicale dans les hôpitaux d’Alep – ou ce qu’il en reste – le Dr Raphaël Pitti (médecin anesthésiste-réanimateur) et le Dr Ziad Alissa (médecin anesthésiste-réanimateur et président de l’UOSSM) ont témoigné de la nécessité d’aider les médecins et les aides soignants restés en Syrie, qui sont « les vrais héros de cette guerre« . Il faut, d’urgence, « former ces héros » : c’est un des messages principaux que les deux médecins ont voulu porter ce soir-là.

-

13 décembre - 20 minutes : "Médecine de guerre : des médecins français forment leurs homologues syriens" 

Témoignage du Dr Ziad Alissa 

-

21 novembre 2016 - France Info : "Alep-Est : "250 000 personnes vivent sans eau, sans électricité, sans médecin, sans nourriture"

"Nous réclamons l'arrêt immédiat des bombardements contre les civils qui vivent dans cette partie-là. Ils ne ciblent en aucun cas les insurgés, les opposants ou les armés. Ce sont des bombardements aveugles. On demande de façon très claire l'ouverture de vrais convois humanitaires pour évacuer les blessés." Dr Oubaida Al-Moufti, vice-président de l'UOSSM France. 

-

20 novembre 2016 - RFI : "La situation catastrophique des victimes à Alep"

Interview du Dr Oubaida Al-Moufti 

-

19 novembre 2016 - Libération : "Syrie: semaine noire à Alep sous les bombes du régime, l'ONU «horrifiée»"

ENTRETIEN - Le Dr Ziad Alissa, président de l’UOSSM France, une ONG de médecins impliqués en Syrie, explique: «Aucune aide médicale, aucun secours ne peut être apporté aux habitants, les patients ne peuvent être transportés malgré leur condition. Les personnes sont coincées sous les décombres. Il manque d’équipes de secours pour les sauver.»

-

19 octobre 2016 - TF1, Journal de 20H : La délégation d'Alep, médecins, casques blancs, reçus à l'assemblée nationale et à l'Elysée. (2’06)

"Les civils ne sortiront pas d'Alep. Ils ne font confiance aux autorités. Il faut au moins 5 jours pour que les Nations Unies rentrent et protègent la population.” Dr Tammam Loudami, médecin et directeur régional du Nord de la Syrie, UOSSM. 

Tammam_Loudami_TF1.png 

-

19 octobre 2016 - France 5, Magazine de la santé : Des médecins syriens racontent l'horreur d'Alep (3’09) 

De passage à Paris, une délégation de médecins et de casques blancs a été reçue à l'Elysée et à l'Assemblée nationale. À l'occasion de cette visite, les membres de la délégation syrienne ont dénoncé le ciblage systématique des hôpitaux, en violation totale des conventions de Genève et des résolutions de l'ONU. Médecins et casques blancs (bénévoles qui portent secours aux victimes des raids aériens) demandent la mise en place urgente d'une trêve humanitaire afin que médicaments et équipements médicaux puissent être acheminés jusqu'à la ville martyre. 

 

magazine_de_la_sante.png

 

12 août 2016 - France inter : Des dizaines de barils d’explosifs déversés chaque jour par les avions russes et syriens. (6’40) "Tout ce que vous construisez comme infrastructures (médicales) aujourd’hui, va disparaître la nuit ou le lendemain”. Dr Anas Chaker, médecin anesthésiste, co-fondateur de l’UOSSM-France

11 août 2016 - Rfi : Syrie: l'ONU s'inquiète d'une possible attaque au chlore à Alep "Notre équipe sur place à Alep a constaté l'arrivée en masse de blessés avec des signes évoquant l'utilisation du chlore, en particulier des brûlures de la peau et des difficultés respiratoires dues à l'utilisation de gaz chimiques", Docteur Anas Chaker, co-fondateur de l’UOSSM-France.

11 août 2016 - France inter Journal de 19 heures “Nous avons documenté 161 attaques chimiques depuis 2013. Les prélèvements ont tous été confiés à des laboratoires indépendants”. Dr Anas Chaker, médecin anesthésiste, co-fondateur de l’UOSSM-France

11 aôut 2016 - Rfi Syrie: Alep coupée en deux, ses habitants à la merci des combats « Ici la population est prise pour cible en permanence. Même les hôpitaux, même les écoles, même les marchés sont visés par les aviations syrienne et russe. Les gens ont peur. Tous les jours il y a entre 30 et 50 roquettes ou obus qui tombent ici, sur la partie est d'Alep » Mohammed al-Shaghel, technicien au service d'anesthésie de l'hôpital M1 d'Alep, membre de l’UOSSM

8 août 2016 - L’Orient le jour : Syrie: toujours plus d'hôpitaux bombardés en zone rebelle (ONG) "Ce week-end encore, 3 hôpitaux et plusieurs établissements médicaux ont été touchés par les attaques aériennes. En une semaine, il y a eu près d'un hôpital bombardé tous les jours", a dénoncé l'UOSSM.

7 août 2016, Le JDD : A Alep, les médecins, cible privilégiée des bombardements «Quand les travailleurs médicaux sont tués, le bilan humain ne comprend pas seulement leur vie, mais aussi celles du nombre exponentiel de personnes qui souffriront d'un manque de traitement» Dr Abdul Aziz, chirurgien à Alep, directeur de la Recherche au sein de l’UOSSM

5 août 2016 - France inter : Bertrand Badie et Ziad Alissa: Tenir Alep, c’est tenir la guerre. “Les médecins sur place (à Alep) nous rapportent souvent des cas pour lesquels les symptômes correspondent à l'inhalation de chlore”. Ziad Alissa, médecin anesthésiste rénaimateur, Président de l’UOSSM-France

4 août 2016 - France culture : Alep, la tragédie continue “Il y a une vraie volonté de terroriser les populations” Dr Raphaël Pitti, professeur de médecine d’urgence et de catastrophe, chargé de mission de formations à la médecine de guerre auprès de l’UOSSM-France 3 août 2016 - LCI : Reportage sur le cri d'alarme des médecins d'Alep lancé par l'UOSSM France avec le Dr Anas Chaker, fondateur de l'UOSSM.  

3 août 2016 - LCI : Interview sur LCI du Dr Oubaida Al-Moufti, vice-président de l'UOSSM France #SOSMedecinsAlep Les médecins et le personnel médical sont en première ligne de la guerre en Syrie. Aujourd’hui, ils se mobilisent et avertissent la communauté internationale, à travers de courtes vidéos, de l’horreur sanitaire à Alep. Une situation humanitaire qui s'est d’autant plus aggravée avec l’état de siège de la ville et l’intensification des bombardements. #SOSMedecinsAlep. Dr Oubaida Al-Moufti, vice-président de l'UOSSM-France, relaie leur action.

3 août 2016 - Tribune de Genève (Suisse) : L’enfer des médecins pris sous les bombes à Alep Le chirurgien admet avoir dû faire le choix de laisser certains mourir pour en sauver d’autres. «C’est très dur car la famille est à côté et demande de l’aide. Dans ce cas j’amène le patient au bloc opératoire et je le mets dans un coin jusqu’à ce qu’il s’éteigne…» Dr Abdul Aziz, chirurgien à Alep, directeur de la Recherche au sein de l’UOSSM

2 août 2016 - 28 minutes :  Syrie : un médecin sous les bombes Le Docteur Raphaël Pitti (professeur de médecine d’urgence et de catastrophe, chargé de mission de formations à la médecine de guerre auprès de l’UOSSM-France) lance un appel au secours, #SOSMédecinsAlep, pour venir en aide aux Syriens d'Alep qui sont dans une situation humanitaire catastrophique.  

2 août 2016 - L’Obs : Syrie : pour les habitants d’Alep, se rendre ou mourir “Regroupés derrière le hashtag #SOSMedecinsAlep, les médecins d’Alep ont lancé un appel le 26 juillet dernier. Dans un ensemble de vidéos, ils ont sollicité le soutien de la communauté internationale : "Nous, en tant que centres médicaux, demandons à la communauté internationale et à l’ONU de mettre la pression sur le régime d’Assad pour lever le siège sur une ville de plus de 300 000 habitants civils".

2 août 2016 -France info : Syrie : "La plus grande catastrophe humanitaire depuis la dernière guerre" "Il y a une vraie volonté de terroriser la population en ne lui donnant pas d’accès aux soins". "Nous sommes devant une atteinte à notre éthique" Dr Raphaël Pitti, professeur de médecine d’urgence et de catastrophe, chargé de mission de formations à la médecine de guerre auprès de l’UOSSM-France

1er août 2016 - AFP :Syrie: toujours plus d'hôpitaux bombardés en zone rebelle (ONG) "Loin d’être des dommages collatéraux, les professionnels de santé et les hôpitaux sont délibérément visés dans le cadre d’une stratégie militaire systématisée et largement utilisée", accuse encore l'UOSSM, qui fait état du chiffre "effrayant" de 80 établissements détruits et 81 personnels de santé tués dans ces attaques au premier semestre 2016.

1er août 2016 - 20 minutes : Syrie: Toujours plus d'hôpitaux bombardés en zone rebelle, le cri d'alarme d'une ONG « Face à cette catastrophe sanitaire et humanitaire », l’UOSSM a lancé un « appel au secours » sur les réseaux sociaux, baptisée #SOSMedecinsAlep

1er août 2016 - France 24 Guerre en Syrie : "À Alep, des hôpitaux sont bombardés de façon délibérée" “Les civils payent le prix le plus cher des bombardements intensifs contre les immeubles, les écoles et les hôpitaux” Dr Oubaida Al-Moufti, cancérologue, vice-président de l’UOSSM-France.

30 juillet - Le Huffington Post Québec : Le personnel médical toujours pris pour cible en Syrie “La dernière résolution adoptée par le Conseil de sécurité en mai 2016 « n'a eu aucun impact » sur la situation en Syrie, où les frappes contre les installations médicales ont été orchestrées depuis le début du conflit.” Dr Oubaida Al-Moufti, cancérologue, vice-président de l’UOSSM*France

29 juillet 2016 - Radio Canada : Des blessés syriens refusent d'aller à l'hôpital par peur des bombardements « Vous imaginez à quel point la situation est critique pour que les blessés par les bombardements refusent parfois d'aller à l'hôpital parce qu'ils ont peur d'être tués par une attaque visant cet hôpital! » Dr Oubaida Al-Moufti, cancérologue,vice-président de l’UOSSM-France

29 juillet 2016 - France inter : Interview du Dr Oubaida Al-Moufti sur France Inter #SOSMedecinsAlep “Les médecins et chirurgiens sont amenés à prendre des décisions extrêmement difficiles et doivent choisir de sauver la vie d’un patient et d’en laisser un autre mourir”. Dr Oubaida Al-Moufti, cancérologue, vice président de l’UOSSM-France.

29 juillet 2016 - L’Humanité : Syrie: situation dramatique dans Alep assiégée “Les quartiers d'Alep tenus par la rébellion, où habiteraient encore quelque 300.000 habitants, comptent seulement 31 médecins et trois dentistes”. Dr Taoufik Chamaa, de l'Union des Organisations de secours et soins médicaux (UOSSM) pour la Syrie

29 juillet 2016 - Radio Canada : Des médecins humanitaires sonnent l'alarme en Syrie L'Union des organisations de secours et soins médicaux (UOSSM) s'est adressée à la communauté internationale lors d'une conférence de presse jeudi à Genève. Elle demande son aide après de nouveaux bombardements qui ont détruit plusieurs hôpitaux et installations médicales à Alep, en Syrie.

29 juillet 2016 - Courrier international : Syrie: à Alep, les couloirs humanitaires conduisent à la mort “L’Union des organisations de secours et soins médicaux (UOSSM) et ses médecins se mobilisent pour informer l’opinion publique de la catastrophe humanitaire à Alep”, souligne L’Orient-Le Jour, qui relaie “Le cri d’alarme des médecins d’Alep”.

28 juillet 2016 - Le devoir (Canada) : Les médecins d’Alep appellent au secours -Les bombardements d’hôpitaux complexifient une situation déjà critique « Avec ces bombardements et la multiplication du nombre de blessés et de morts, Alep est au bord de la catastrophe médicale, au-delà de la catastrophe humanitaire». Ahmed al-Halabi, Infirmier à l’hôpital M1 à Alep

28 juillet 2016 - France 24 :  Le Dr Anas Chaker (médecin anesthésiste, membre de l’UOSSM-France) relaie “Le cri d’alarme des médecins d’Alep”   

28 juillet 2016 - France24 : Le cri d’alarme des médecins d’Alep Il y a une vraie volonté de cibler les hôpitaux et le personnel médical d’Alep. Pour exemple, dans la nuit de samedi à dimanche, quatre hôpitaux ont été bombardés.Dr Oubaida Al-Moufti, cancérologue, vice-président de l’UOSSM-France

28 juillet 2016 - France 24 :  War in Syria - Doctors in Aleppo cry for help “Doctors are exhausted. They work 24 hours per day. The ICU are full. Patients die because there is not enough doctors.” Dr Aziz, docteur en chirurgie générale à Alep, directeur de recherche à l’UOSSM

28 juillet 2016 - Rfi : Syrie: à Alep, la situation médico-sanitaire est catastrophique “Aujourd’hui, même les malades qui ont des maladies chroniques, je ne parle même pas des blessés de guerre, ne trouvent pas leurs médicaments. “ Dr Oubaida Al-Moufti, cancérologue, vice président de l’UOSSM-France

27 juillet 2016 - ArteInfo : Syrie : les médecins en première ligne à Alep A Alep, ville syrienne déchirée entre la rébellion et le régime et assiégée depuis dix jours, il est de plus en plus difficile de soigner les malades et les blessés. Les hôpitaux sont bombardés, les médicaments manquent et les soignants sont épuisés. Retrouvez leurs témoignages dans une série de vidéos réalisées par l’UOSSM

26 juillet 2016 - Voaafrica :La population et le personnel médical d'Alep sont "à l'agonie" selon une ONG Les derniers médecins, infirmiers et techniciens des hôpitaux d'Alep ont lancé un appel à la communauté internationale pour faire cesser les bombardements du régime syrien, témoignant dans de courtes vidéos de leur épuisement et de leur désespoir.

26 juillet 2016 - L’avenir.net : La population et le personnel médical d’Alep sont « à l’agonie » «Nous travaillons jusqu’à 36 ou 48 heures en continu, jusqu’à l’épuisement, nous n’avons plus de forces», déclare Ahmed Al-Halabi, infirmier dans l’un des hôpitaux de fortune de la partie orientale d’Alep, dans une vidéo réalisée par l’Union des organisations de secours et de soins médicaux

22 janvier 2016 Le Monde Conférence – Protégeons les hôpitaux et le personnel médical en Syrie (UOSSM-France) Cette conférence a pour objectif premier d’attirer l’attention de la communauté internationale, de la société civile et des acteurs humanitaires sur l’urgence de stopper les attaques armées sur les hôpitaux et de garantir la sécurité des personnels de santé.

Interview de Oubaida Al Moufti dans l'émission "Priorité Santé" de Radio France Internationale sur "l'accès aux soins en Syrie" le 16 mai 2016. Réecoutez l'émission ici     Cela fait maintenant plus de 5 ans que le conflit en Syrie a démarré et, selon les estimations d’ONG et de l’ONU, les combats ont provoqué la mort de 270 000 personnes, et plus de la moitié de la population est déplacée : environ 12 millions, en Syrie et à l’étranger. Les civils continuent d’être les premières victimes et les structures de santé sont régulièrement la cible des attaques. Bombardements, difficultés d’acheminement des médicaments, Coupures d’électricité et d’eau font partie de la vie quotidienne à Alep, la 2ème ville du pays. Comment soigner convenablement dans ces conditions ? Quelles sont les difficultés d’accès aux soins ? AvecDr Nabil Antaki, gastroentérologue à l’Hôpital Saint-Louis d’Alep. • Dr Jean-François Corty, directeur Opération France de Médecins du monde. • Dr Jacques Bérès, chirurgien, co-fondateur de Médecins sans frontières puis de Médecins du monde, est allé plusieurs fois en Syrie pour soigner. • Pr Emile Katti, directeur de l’Hôpital Al-Rajaa en Syrie • Dr Oubaïda Al Moufti, président de la branche française UOSSM, Union des organisations de secours et soins médicaux.

Un reportage d'Al Aan TV

Un reportage d'Al Aan TV sur la très belle soirée de l'UOSSM à Paris le 23 mai 2015. Al Aan TV est une station de télévision basée à Dubai, Emirats Arabes Unis.

Une interview du président d'UOSSM France Oubaida Al Moufti sur L'orient le jour le 6 janvier 2015 :  "Pénurie de personnel, de médicaments, insécurité: "désastre médical" en Syrie".

Une interview de la Directrice de programme d'AAVS à la radio Souriali

Une interview de la Directrice de programme d'AAVS Bissan Hallak à la radio Souriali, une radio syrienne lancée en octobre 2012. Bissan Hallak a exposé les actions médicale d'AAVS dans le nord de la Syrie. https://soundcloud.com/souriali/alam-281014  
L'opposition parle de 1300 morts après une attaque présumée au gaz, le régime syrien de complot. L'Onu demande de clarifier la situation sans pour autant exiger une enquête. Est-ce le tournant dans la guerre en Syrie ?

Conférence Nationale Humanitaire 2014

Le 31 mars dernier à Paris, le Ministre des Affaires Étrangères, Laurent Fabius ouvrait 2ème édition de la CNH. Elle était organisée par le Quai d’Orsay en partenariat avec les principales ONG françaises. Les débats étaient consacrés aux enjeux d’aujourd'hui pour les acteurs humanitaires privés ou publics : financements, accès, sécurité, etc. Valérie Amos, secrétaire générale adjointe des Nations Unies aux Affaires Humanitaires et Kristalina Georgieva, commissaire européenne à la Coopération Internationale, à l'Aide Humanitaire et à la Réponse de Crise étaient les invitées d'honneur de la Conférence. Le CICR était présent lui aussi ainsi que 100 ONG dont AAVS. L’occasion pour l’association de rencontrer les autres acteurs de l’humanitaire et de lancer un appel à l’aide pour la Syrie. Le Dr Oubaida Al Moufti, Président d’UOSSM était aussi présent. Ecoutez son interview sur RFI.   

HÔPITAUX BOMBARDES EN SYRIE

Ce reportage paru dans le journal de 20H de TF1 du 27 juillet

BOMBARDEMENTS DU 21 AOÛT DANS LA BANLIEUE DE DAMAS

Des images* des victimes de l’attaque chimique du 21 août étaient diffusées lundi 2 septembre à l’initiative du gouvernement français. Ces images étaient déjà bien connues des médecins d’AAVS qui les ont reçues le matin même de l’attaque.

Le syndrome post-traumatique chez les enfants syriens

En Turquie, à Reyhanly, à 3 km de la frontière syrienne, l'UOSSM, l'Union des Organisations Syriennes de Secours Médicaux, soigne les personnes victimes de troubles psychologiques ou psychiatriques. Alors que la Syrie a connu trois années de conflit d'une très grand violence, beaucoup d'enfants souffrent de retard mental, d'autisme, de syndromes post-traumatiques. Des psychothérapeutes qui ont eux-mêmes fui le régime de Bachar al-Assad, ont ouvert un centre de soins de jour où enfants et adultes peuvent venir consulter. Un reportage de itélé http://www.itele.fr/monde/video/syrie-les-maux-dune-guerre-traumatisante-75934

Reportage radio et un article sur RFI à propos des actions de AAVS Un reportage en audio effectué par le média RFI (Radio France Internationale) en anglais a été fait avec le président de AAVS Dr Chadi Homedan.

La Syrie: un pays en train de mourir

 Voir sur le site de Europe1, l'article "La Syrie: un pays en train de mourir"et l'interview du Dr Oubaida Almoufti AAVS/UOSSM

Un reportage de TF1

 Un premier convoi de médicaments français pour la population syrienne Un reportage de TF1

Un article du courrier de l'Ouest

 Un article du courrier de l'Ouest sur le départ du 3ème Convoi de l'Espoir en Syrie du nord le 15 novembre 2013.

Showing 1 reaction

  • published this page in Médias 2016-08-31 16:02:13 +0200